Découverte : Jozia, l’appel de la sirène sud-africaine

Pour notre découverte nous devons nous rendre en Afrique du Sud, à Johannesburg, pour y rencontrer Rose Lukhele, une jeune artiste singulière, plus connue sous le nom de Jozia.

Quand on écoute sa voix rapeuse, et profonde, on ne peut s’empêcher à penser à quelques illustres artistes qui l’ont précédée, comme Brenda Fassie, Tina Turner, ou encore la plus récente Jojo Abott. La chanteuse sud-africaine qui prépare la sortie imminente de son premier album, Mamokebe, attendu le 8 mai sur toutes les bonnes plateformes de téléchargement, a déjà commencé à teaser ce dernier avec deux clips.

« Dlozilame (My Ancestor) », une lente ballade en zulu, traitant de la perte de l’être cher, et le plus mystique « Mamokebe », où l’on retrouve Jozia grimée en sirène, ou pour être exact en mamokebe, son pendant chez les basotho, un peuple du nord de l’Afrique du Sud, d’ailleurs la chanson est chantée dans leur dialecte, le sepedi.

 

Jozia – “Dlozilame (My Ancestor)” :

 

Jozia – “Mamokebe” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Mamokebe » le premier album de notre découverte du jour, la sud-africaine Jozia, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire