D’amour je suis… fou de APE et Natalie Wamba Berry

C’est parfois dans les métissages les plus improbables que l’ont fait les meilleures confitures, comme dit le célèbre adage… à moins que ce soit autre chose… peu importe ! « D’amour je suis », la confiture proposée aujourd’hui par Ape et Natalie Wamba Berry est forte en saveurs et explose en bouche, et en oreille, tel un confit de piment, déployant toutes les nuances de son sucre sonore, et les grooves brulant d’une électronique maitrisée par une main de maitre.

Mais il s’agirait peut-être de présenter les éléments de ce savoureux cocktail. Du côté de la machinerie et de la production, il y a APE, c’est à dire Tamir Muskat, un talentueux arrangeur et producteur israélien, dont nous avons déjà eu à plusieurs reprises l’occasion de parler des publications de son label APE Records. Le monsieur « grooves pimentés » de ce « D’amour je suis » a donc concocté un joyeux écrin bondissant et estival, de beats, de basses et de synthés, pour recevoir la voix singulière de Natalie Wamba Berry. Car du côté micro c’est cette chanteuse, née d’un père protestant congolais (Congo-Brazza), et d’une mère juive israélienne, qui assure la partie vocale de ce genre d’electro-bikutsi survitaminé.

Passant d’une langue à l’autre, et fusionnant les genres avec une facilité déconcertante, Natalie Wamba Berry et Tamir Muskat font une belle démonstration de ce que peut être un beau fruit, mûr et juteux, du métissage !

 

APE et Natalie Wamba Berry – “D’amour je suis” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « D’amour je suis » le dernier titre de Ape et Natalie Wamba Berry, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.