La Cover : A Vava Inouva, de Idir au monde entier

Qu’elle soit fidèle, de qualité, décalée, amusante, tordue, surpassant l’original, professionnelle ou amatrice, on s’intéresse, tous les mardis, aux reprises dans toutes ses formes ; et, aujourd’hui, on s’intéresse à un titre mythique de la musique kabyle, « À Vava Inouva » !!

La légende fait commencer cette histoire il y a plus 40 ans, dans les studios de Radio Alger, Nouara, une jeune chanteuse qui commence a faire sensation en Algérie pour ses audacieux inserts de musique moderne dans le folklore kabyle, est attendue au micro ; elle doit interpréter « A Vava Inouva », une chanson écrite par le poète Mohamed Benhamadouche, alias Ben Mohamed, sur une musique d’un jeune compositeur originaire des hauts plateaux kabyles, Hamid Cheriet.

La chanteuse ne se présentant pas, l’animateur somme Hamid de venir la remplacer au pied levé, le timide fils de berger, qui ne se voyait pourtant pas une carrière dans la chanson, s’exécute malgré tout, en prenant tout de même un pseudo, Idir, afin de ne point embarrasser sa famille. Si après cette soirée radiophonique Hamid Cheriet a mis en suspens son activité musicale balbutiante pour aller remplir ses obligations citoyennes, en partant faire son service militaire pendant 2 ans, la chanson elle, « A Vava Inouva » a progressivement déployé son ombre sur le pays, séduisant avec son thème faisant référence à une Algérie ancienne et kabyle, contrastant avec le message parfois trop monolithique des partisans farouches d’une arabisation à marche forcée. Le succès de la chanson fut tel, que sa mélodie simple et redoutablement efficace, à mi-chemin ente les airs traditionnels de la musique amazighe et la folk moderne des années 70, déborda largement des frontières nationales, allant d’abord séduire ses voisins du Maghreb, dont le terreau prend lui aussi source dans cette culture amazighe ancienne, puis franchit la Méditerranée, pour s’inscrire comme l’un des premiers tubes pop originaires d’Afrique du Nord à resonner dans les haut-parleurs européens. En 75, libéré de ses obligations militaires, Idir fut invité à Paris par la maison de disque Pathé Marcony pour enregistrer son premier album, A Vava Inouva !

Aujourd’hui, la chanson née dans les studios de Radio Alger est devenue l’un des plus grands succès de la musique du Maghreb, elle a été diffusée sur les ondes radiophoniques de plus de 77 pays, a été l’objet de nombreuses reprises, et a été traduite dans plus de 15 langues !

Vous trouverez ci-dessous l’originale d’Idir, bien sur, mais aussi une petite sélection, sous forme de playlist, des différentes versions existantes.

 

Idir – “A Vava Inouva” :

 

Differentes versions de “A Vava Inouva” :

Tracklist :

1. Katevas “avava ynouva” || Grèce
2. Walid Tawfik “A Baba Inouba” || Liban
3. Almoragen “El guanche Bereber” || Iles Canaries
4. Diana Di L’alba “Lasciala passà” || Corse
5. David et Dominique “Ouvre Moi Vite la Porte” || France
6. Mohsen Raïs “Vava inouva” || Tunisie
7. Sabrina (Studio 2M) “A Vava Inouva” || Maroc
8. Souad Massi & Idir “A Vava Inouva” || Algérie
9. Idir  & Dania Ben Sassi “A Vava Inouva” || Algérie, Libye
10. Idir & Karen Matheson”A Vava Inouva 2 (version 99)” || Algérie, Écosse

 

Si vous avez apprécié cette Cover du Mardi sur “A Vava Inouva” de Idir, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire