Cheikh MC nous ouvre les portes du mysticisme comorien avec “Rumbu Kali Nyama”

Si l’on en peut plus d’attendre la venue, presque imminente, de UPEZO, le 3ème album du rappeur comorien Cheikh MC, ce dernier ménage notre attente en nous en dévoilant quelques pans. Après le succès du titre « Anyibu », Cheikh MC nous présente un second titre extrait de UPEZO, « Rumbu Kali Nyama ».

« Ndru Ndru, Kali nyama ! – Ndru Ndru, Kali nyama ! »

Si « Anyibu » dénonçait avec véhémence l’un des problèmes majeurs qui ronge de l’intérieur, et à tous les niveaux, la société comorienne, le harcèlement sexuel, le sujet abordé par « Rumbu Kali Nyama » est lui tout autre ! Cette nouvelle chanson nous ouvre les portes d’un archipel comorien mystérieux et mystique, où la foi musulmane se mêle d’animisme, un monde secret régi par des lois surnaturelles, où les djinns et les esprits répondent aux rythmes des tam-tams, et aux transes des initiés. Cheikh MC se pose ici comme maitre du rumbu, une cérémonie d’invocations des esprits, durant laquelle il invoquera le puissant djinn Ndru Ndru ; point de liaison entre le monde des morts et celui des vivants.

Une découverte spirituelle qui répond aux exigences, et à la conception de la musique, auxquels nous ont habitués Cheikh MC, c’est-à-dire un hip-hop qui tend à s’éloigner, chaque jour un peu plus, des calibres de ses parentèles européennes, ou américaines, pour venir s’établir dans la tradition musicale comorienne ; sur « Rumbu Kali Nyama » il appuie son flow lourd et râpeux sur un solide banc de percussions, et sur les cordes hypnotiques du ndzendzé (genre de cithare traditionnelle comorienne) de Mwényé Mmadi.

 

Cheikh MC ft. Mwényé Mmadi – “Rumbu Kali Nyama” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Rumbu Kali Nyama » le dernier clip du rappeur comorien Cheikh MC, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire