Laissez vous prendre par la brutale (trans)pop de Angel-Ho

Activiste, artiste, productrice(eur), performiste… cela fait un certain temps que dans l’horizon arc-en-ciel se dessine les contours d’un nouvel alien sonore qui s’amuse avec les genres, et ce dans tous les sens du terme, affirmant une virilité féminine et un gout pour la pop rapeuse, autant qu’un amour du beat qui tape dur et juste… Angel-Ho.

Ce bruissant nuage trans, qui débarque tout droit d’Afrique du Sud, arc-en-ciel oblige, prend forme, et s’apprête à se matérialiser autour d’un premier album, attendu pour mars prochain, Death Becomes Her. Presque sans surprise, lorsqu’il s’agit de tapage électronique à l’identité louche et en provenance du plus austral des pays africains, on retrouve aux manettes de ce disque le label londonien Hyperdub Records.

Ce disque, sur lequel Angel-Ho réussit à réunir toute une (trans)clique de producteurs, musiciens, et rappeurs (citons notamment, Asmara, Gaika, Bon, Baby Caramelle ou encore Nunu pour les producteurs, et les MCs K-$, Queezy et K-Rizz), nous tease avec un morceau de jambes dénudé qui sort du rideau, avec un collant qui glisse dévoilant les écueils d’une pop agitée d’électronique et de rap, un méli-mélo transmusical aux grooves redoutables… et se dévoile déjà avec un premier extrait au titre bienvenu de « Like A Girl ».

Un peu plus de trois minutes de (trans)pop rêche sur laquelle se succède au micro la (trans)african queen du queer, Angel-Ho, et la sensuel(le) prince(sse) philippin(e) et figure de proue slaysian, K-Rizz, pour nous faire patienter jusqu’en mars, et la sortie officielle de Death Becomes Her.

Angel-Ho ft. K-Rizz – “Like A Girl” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Like A Girl » le dernier titre de Angel-Ho et K-Rizz, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.