Badi et Boddhi Satva explore les nouvelles voies de l’intégration

Après avoir inondé les dancefloors du monde entier avec de la rumba doucereuse, fait danser toute l’Afrique au son du ndombolo, ou du soukous, l’Afrique Centrale est encore loin de laisser tomber son malembe sonore dans l’oubli ; aujourd’hui émerge une nouvelle génération d’artiste issue d’Afrique Centrale ou de la diaspora, qui explore de nouvelles voies. On peut, bien sûr, parler de la noirwave électronique/rock de Petite Noir, du jazz sensible de Somi, mais c’est au rap que l’on va s’intéresser maintenant.

Dans la même lignée que Baloji, d’ailleurs il est Belge d’origine congolaise lui aussi, Badi, armé de son rap dressé en forme de chronique/critique sociale, part à l’aventure dans les contrées sonores de la RDC ; mais pas question pour autant de sombrer dans les clichés d’une Afrique fantasmée, peuplée de grands noirs un peu sauvages, et à moitié nus, on est ici loin du récit colonialiste, pas question non plus de se vautrer dans le souvent (toujours ?) trop clinquant afrotrap français. Sans s’opposer à l’histoire ou à la tradition, sur son dernier titre, « Intégration », c’est bien une Afrique moderne et dynamique sur laquelle le rappeur belgicain, comme il aime à s’appeler, ouvre une réflexion

Pour cette occasion Badi collabore avec la référence de la house centrafricaine, Boddhi Satva, qui en plus de fournir l’instrumentale d’un de ces célèbres hits, « Who Am I ? » (qui lui aussi, déjà, offrait une réflexion sur la tradition, et la place de l’homme africain), vient se prêter au jeu de faire quelques pas de danse dans le très beau clip réalisé par WildNerdz ; mention spéciale au chorégraphe et danseur Zach Swagga !

 

Badi ft. Boddhi Satva – “Integration” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Intégration” le dernier titre du rappeur belgo-congolais Badi et du producteur centrafricain Boddhi Satva, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

Laisser un commentaire