Aux limites de l’introspection et de l’universalité avec Negash Ali

À « heure où l’Europe se déchire pour savoir si elle doit accepter sur son sol, ou rejeter à la mer des hommes et des femmes qui fuient la guerre et la misère, le rappeur erythréen Negash Ali sort Millennial Man un EP à couper le souffle. Lui qui est un enfant de la migration et de l’incertitude — sa mère a fui en 1990 les combats qui ont opposé l’Éthiopie à l’Érythrée alors qu’elle n’avait que 16 ans et qu’elle était enceinte de Negash ; lui-même a passé les 5 premières années de sa vie en passant d’un camp de réfugiés à un autre, jusqu’en 95 où la famille se vit enfin accorder le droit d’asile au Danemark — est aujourd’hui, avec ses 3 albums, ses nombreux EP, et ses collaborations avec des artistes à la renommée internationale comme Chris Brown ou Manu Dibango, l’un des rappeurs les plus prometteurs d’Europe.

Il fait, une fois de plus, la démonstration de son talent sur son dernier EP Millennial Man ; il réussit à saisir l’intensité et l’urgence du hip-hop, et les amène avec une émotion rare aux limites fébriles du gouffre de l’introspection, en y faisant émerger les mots, et, peut-être, une petite part de ce que l’on pourrait qualifier d’universalité.

De toute évidence un EP excellent qui marquera les sorties de cette année 2015.

 

Negash Ali – “Wandering Soul” :

 

Negash Ali – Millennial Man :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur le rappeur erythréen Negash Ali, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire