Astro, le sublime voyage astral de Mateo Kingman

Après s’être isolé quelque temps dans une petite ville perdue à la confluence de l’Amazonie et de la cordillère des Andes, l’artiste équatorien Mateo Kingman est de retour avec un nouvel album, son second, de toute beauté, Astro ! Un album érigé en remède mystique, probablement là un des effets secondaires de sa retraite amazonienne, car il faut dire que la petite ville de Macas où à résidé l’artiste est le fief des Indiens Shuars, des redoutables Indiens Shuars devrait on même dire, ceux-là mêmes qui ont tenus en échecs les incas, puis tellement terrifié les Espagnols avec les têtes réduites de leurs ennemies ! Mais aussi un peuple emprunt d’une certaine sagesse, qui a fortement inspiré Mateo Kingman dans la réalisation de cet album, guidé par une volonté irrépressible de reconnecter l’humain avec l’univers, et la tradition musicale et spirituelle de ces Indiens d’Équateur avec les attentes du monde moderne, celui de Quito et d’au-delà.

Ainsi les icaros, ces chants chamaniques de l’Amazonie se mêlent aux synthés pour nous faire passer d’un monde à l’autre, le rap, comme un genre d’outil néo-griotique, vient prendre le relais de la tradition orale indienne, et la poésie cosmique berce cet album en forme de voyage spirituel et introspectif. Véritable bande-son d’une humanité perdue dans ces immuables mouvements universels, ceux des astres, intouchables, ceux des hommes conduisant irrémédiablement vers la mort. D’ailleurs, le disque atteint probablement un point d’orgue avec le sublime morceau « Último Aliento », où Mateo Kingman et le talentueux musicien et compositeur argentin Gustavo Santaolalla (celui-là même qui a déjà reçu deux oscars de la meilleure musique pour son travail sur Babel et Le Secret de Brokeback Mountain), nous parle de l’acceptation de la mort comme élément indispensable de la vie. Un morceau qui a été illustré par une très jolie vidéo que vous pouvez retrouver ci-dessous.

Plongez donc dans vous même, plongez dans la sagesse des Shuars, plongez dans l’irrépressible mouvement des astres, plongez donc dans ce disque important, plongez dans Astro de Mateo Kingman !

Mateo Kingman ft. Gustavo Santaolalla – “Último Aliento” :

Mateo Kingman – Astro :

Vous pouvez également profitez du très joli clip du titre “Religar” et des projection graphiques de “Tejidos”.

Mateo Kingman – “Religar” :

Mateo Kingman – “Tejidos” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Astro » le dernier album de l’artiste équatorien Mateo Kingman, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime » !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.