Art Melody nous plonge dans la nuit ouagadaise avec Zoe Wogdog

On est à Ouagadougou, c’est la nuit… voilà le point de départ de « Zoe Wogdog », le dernier clip de l’artiste burkinabé Art Melody, issu de son dernier album Zoodo. Dans ce visuel, concocté par Martin Demay pour Rasca Prod, qui prend des allures de western moderne et africain, et avec la prod de Redrum qui, ici, adopte la coloration d’un vieux tube de rhythm and blues, on pourrait aisément se penser dans un générique de série TV américaine, les images crépitent, et se succèdent un peu comme un panorama sur le grand Ouest américain… à part qu’on est à Ouaga, attention donc !

Dans cette grande nuit burkinabée dans laquelle Art Melody déambule, les saloons et leurs portes battantes laissent la place à des maquis qui ouvrent sur la rue quelques étagères où s’empilent les bouteilles de liqueurs, les rangées de Harley Davidson fièrement lustrées se confondent avec des alignements motorisés où l’on trouve pèle mêle scooters chinois, et moto Yamaha d’un autre âge, les fumets des porcs entiers passés à la broche de BBQ géants et autres fumoirs crépitant se mêlent à ceux de chèvres grillées dans de plus modestes dibiteries…

Crains Ouagadougou, Zoe Wogdog, c’est la nuit, sous les lumières des lampadaires qui se diluent dans la poussière, sous les grands arbres qui bordent de larges avenues en latérites rouges, se cache le nouveau western, la capitale technique et tactique, celle qui grouille, qui coupe et qui décale dirait les ivoiriens, celle que Art Melody rappe au milieu des petits escrocs et des voyous. On est à Ouagadougou, c’est la nuit…

Art Melody – “Zoe Wogdog” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Zoe Wogdog » le dernier clip du rappeur burkinabé Art Melody, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.