Art Melody signe avec le FC Paysan un disque très différent

À défaut de pouvoir partir en tournée pour défendre son dernier album Zoodo, le rappeur burkinabé Art Melody se rabat sur la sortie de FC Paysan, un petit album… quelque peu différent de ce à quoi il nous avait habitués jusqu’à présent.

Bon, oui, bien sûr on retrouve la grosse voix du rappeur et agriculteur — ah, oui, on ne vous l’a pas dit, mais Art Melody, à la scène, devient Armel Konkobo aux champs, agriculteur et père de deux enfants… oui, on est loin du rapgame français ou américain avec ses bouseux en claquette Dolce Gabbana, et en grosse berline de location — mais, sur ce FC Paysan, on sent que le son de l’artiste est en pleine mutation.

Les furieux brûlots engagés laissent place à des prods qui tournent en volute, deviennent parfois plus cinématographiques sous l’influence de son beatmaker Redrum, comme sur le titre « Tond Sin Vii Wan », s’expérimentent à un langage nouveau, plus expérimental comme avec « Africa », et même, Art Melody lâche un peu du gravier qui lui brûle la gorge, pour une chanson douce, « Pa Nana Ye » au coté de Road of Seahorses qui égraine tranquillement les notes sur une guitare acoustique, ou encore sur un « Gomdé » érigé en néo blues !

Mais, rassurez-vous, si le langage d’Art Melody peut évoluer, et même s’adoucir sur la forme, la puissance de ses mots reste la même. Le nom de l’album, FC Paysan pour Football Club Paysan, n’est pas la marque du repli du chanteur vers des loisirs futiles, non, la référence footballistique est ici une allégorie d’un jeune peuple burkinabé qui, depuis la destitution de Compaoré, se retrouve ballotté comme un vieux ballon de foot entre les pieds de politiques au mieux stupides, mais plus souvent corrompu ou cruel… et parfois même les trois à la fois. L’ombre de Thomas Sankara, de nos jours trop souvent réduit au décorum, plane aussi sur le disque, notamment grâce au titre « Lost King » !

Bon… parlons argent maintenant ! Avec la crise du coronavirus, le monde de l’art… vacille, et cela devient compliqué pour les artistes de s’en sortir, et de pouvoir continuer à créer. Et, Art Melody, malheureusement, n’échappe pas à la règle, donc… allez, non, pas allez, précipitez-vous, jetez-vous, courez sur le site tipeee mise en place pour le soutenir ! Vous donnez un peu, et vous repartez avec la conscience apaisée, avec le statut de mécène honorable, et en plus, avec un très bon disque, FC Paysan !

Art Melody – FC Paysan :

Art Melody – “Gomdé” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « FC Paysan » le dernier album de l’artiste burkinabé Art Melody, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.