Alternate African Reality, la boussole de la musique experimentale africaine

La membrane d’une enceinte qui vibre d’une manière discontinue, un tambour qui résonne au loin dans une brousse synthétique, des synthés qui viennent en vagues discontinues, l’euphonie d’une cascade artificielle, le bourdonnement d’une mouche tigrée, des cliquetis qui se noient dans la reverb, atmosphères tranquilles et émotives, des percussions et des cordes qui tourbillonnent dans la cacophonie, chants hypnotiques, une basse qui gronde comme un orage, un beat qui clapote sur l’eau, le crépitement d’un feu, des claviers qui se tordent et se contorsionnent, sons téléphonés et interférences téléphoniques, des scansions villageoises perdues dans un ailleurs cosmique, l’union de son régressifs… Quand il est question de musique expérimentale, et plus précisément de musique expérimentale africaine, les réalités semblent tellement multiples que l’auditeur, nous, peut rapidement se sentir déboussolé… être écrasé par trop de vibration, trop de bourdons, de reverb… Il faut le dire, c’est un territoire riche, certes, mais aussi dangereux !

C’est pour ça que le label Syrphe, pointure en matière de musique expérimentale, électronique, électroacoustique, et bruits d’ici et d’ailleurs, vient de dévoiler Alternate African Reality – Electronic, electroacoustic and experimental music from Africa and the diaspora ! Une compilation monstre dont le contenu est aussi long que son intitulé, car dans cette véritable boîte à outils de l’Afrique expérimentale, Cedrik Fremont, le maître de cette cérémonie du son et du bruit, réunit pas moins de 32 artistes issus de plus de 24 pays africains différents, et, information plutôt importante par les temps qui court, réussit presque à atteindre la parité avec 14 femmes présentes sur l’opus… bon, oui, ce n’est pas la parité absolue, mais c’est déjà pas mal, en tout cas mieux qu’une liste de nomination aux Oscars !

Tunisie, Ghana, Kenya, Ouganda, La Reunion, Zimbabwe, Madagascar, Nigeria, Afrique du Sud, Algérie, Rwanda, Égypte, Mozambique, Cameroun, Éthiopie, Somalie, Soudan du Sud, Swaziland, Togo, Tanzanie, Mauritanie, RDC, Sénégal, Maroc, Lesotho, Angola… c’est une véritable exploration sonore de l’Afrique alternative, l’Afrique underground, que nous propose Syrphe avec cette compilation qui prend, par bien des égards, des allures de boussole dans cette jungle de sons, ce désert de bruits, cette insularité synthétique, ce marais réverbérant, cette savane vibratoire… bon on ne va pas faire non plus tous les biomes terrestres que l’on trouve en Afrique !

On ne va, malheureusement, pas citer les Sud-Soudanais de The Age Of Heroes, ni l’Angolais Victor Gama, et tous les autres artistes présents sur cette compilation, ni parler en détail des vagues de sable de la Tunisienne Mash, du rapport au chiffre 21 du célèbre Ibaaku, des nappages kenyans de KMRU, on n’abordera pas non plus le sujet des décoctions sonores de l’envoûtante Hibotep, ou des saccades mauritaniennes d’AFALFL… non ! On se contentera de glisser la liste des acteurs de cette compilation sous le player ci-dessous, de vous recommander d’aller consulter le site de Syrphe qui réunit sur le sujet une somme d’informations incroyable, et de dire que ce Alternate African Reality – Electronic, electroacoustic and experimental music from Africa and the diaspora de Syrphe est une belle manière d’explorer un univers sonore rare et complexe, de découvrir des artistes talentueux, et d’expérimenter cette réalité africaine alternative !

Alternate African Reality – Electronic, electroacoustic and experimental music from Africa and the diaspora :

Mash (Tunisie)
Pö (France/Ghana)
[MONRHEA] + Ejuku (Kenya/Ouganda)
Jako Maron (Réunion)
Robert Machiri (Zimbabwe)
Ujjaya (France/Madagascar)
Ibukun Sunday (Nigeria)
KMRU (Kenya)
Cobi van Tonder (Afrique du Sud)
Redha M (Algérie)
Aurélie Nyirabikali Lierman (Belgique/Rwanda)
Shadwa Ali (Égypte)
Tiago Correia-Paulo (Mozambique)
Jacqueline George (Égypte)
AMET (Cameroun/Allemagne)
Hibotep (Éthiopie/Somalie)
Aragorn23 (Afrique du Sud)
The Age Of Heroes (Soudan du Sud)
Beko The Storyteller (eSwatini)
Catu Diosis (Ouganda)
Yao Bobby & Simon Grab (Togo/Suisse)
Mario Swagga et DJ Silila (Tanzanie)
AFALFL (Mauritanie)
Rey Sapienz (RDC)
Ibaaku (Sénégal)
Sukitoa o Namau (Maroc)
Victor Gama (Angola)
Luca Forcucci feat. Cara Stacey et Mpho Molikeng (Italie/Suisse/Afrique du Sud/Lesotho)
C-drík (Belgique/RDC)
Emeka Obgoh (Nigeria)
Chantelle Grey (Afrique du Sud)
Ski Crime (Afrique du Sud)

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Alternate African Reality » la dernière compilation de Syrphe, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

3 réflexions au sujet de “Alternate African Reality, la boussole de la musique experimentale africaine”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.