Tembo Kia Ngoma, un vent percussif souffle sur Kiazi Malonga

Issu de cette génération de Congolais nés aux États-Unis, mais qui s’accrochent solidement à leurs racines africaines, le jeune artiste Kiazi Malonga fait son entrée sur scène avec un premier album qui fait vibrer la peau, celle des tambours en tout cas, dont il percute les fûts avec justesse et précision, un album qui fait souffler un vent congolais et percussif, un album dédié aux tambours, d’ailleurs son nom Tembo Kia Ngoma, peut être traduit du kikongo par, le vent du tambour. Et, pas n’importe pas quel tambour, c’est le ngoma, ce grand fût Congolais que vous reconnaîtrez tout de suite quand vous l’apercevrez dans les deux vidéos qui vont suivre ci-dessous.

Faut dire que son goût pour les percussions congolaises n’est pas sorti de nulle part, Kiazi a de qui tenir question amour du rythme, oui, il est le fils de l’aussi émérite que regretté artiste et danseur Casquelourd Malonga, qui a disparu en 2003, laissant derrière lui une Amérique qui commençait à prendre goût à ses chorégraphies rythmiques et congolaises, et, à Oakland, un centre des arts à son nom. On entendra d’ailleurs sa voix sur un des titres de l’album, « Mbongui ». Alors avec un père pareil, il n’est pas étonnant d’apprendre que Kiazi ait été traîné derrière le fût d’un ngoma dès son plus jeune âge, et qu’à 16 ans il était débat l’un des percussionnistes leader de la troupe familiale, Fua Dia Congo.

Mais assez parlé famille, quoi qu’en fait non, malheureusement le premier extrait que Kiazi Malonga a laissé fuité de Tembo Kia Ngoma, en attendant sa sortie début mars, c’est « Lomami », un titre construit autour du rythme cher aux baluba du Kasaï, le mutuashi, mais aussi un hommage à son cousin Diaka Fungula, décédé bien trop tôt. Sur le second extrait, « Tatamana », dont la vidéo vient de sortir, là, on a le droit à une découverte en long et en large de tout le bréviaire instrumental de la musique congolaise ! Kiazi Malonga sort le grand jeu, des percussions anonymes au majestueux ngoma, en passant par les cloches et les cornes !

Kiazi Malonga – “Lomami” :

Kiazi Malonga – “Tatamana” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Tembo Kia Ngoma » le dernier album de l’artiste congolais Kiazi Malonga, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.