Plongée dans les bouillonnantes nuits d’Addis avec Danny Keane

Après avoir secondé parmi les plus grands noms de la musique contemporaine, de Anoushka Shankar, à Damon Albarn, en passant par Mulatu Astakte… surtout en passant par lui, le jeune prodige du violoncelle, multi-instrumentiste, et compositeur, le Britannique Danny Keane, s’apprête à sortir son premier album solo Roamin, le 28 de ce mois d’août.

Et l’on peut dire que cet album fait parler de lui des routes d’Inde aux plateaux éthiopiens, des rues de Londres à celles de Lagos, des clubs de New York à ceux d’Addis-Abeba ! Et c’est justement cette dernière, la capitale éthiopienne, avec ses rues populeuses, son histoire millénaire, et sa vie nocturne chamarrée, qui est à l’affiche du dernier teaser de Roamin, un titre qui prend des allures de mouvements, le sobrement intitulé « Addis » !

Et cet « Addis » nous réserve tout ce que l’on peut attendre d’un titre de jazz qui s’appelle « Addis », et même un peu plus. Il nous attrape avec ces gammes éthiopiennes nerveuses et intrigantes, remonte le long de passes fébriles, laisse ds vortex de note tourbillonner a dessus de larges accalmies brumeuses, et en extirpe des solos palpitants, et laisse résonner un piano… le piano ! Celui du maître, de Mulatu Astakte en personne !

Et outre le père de l’éthiojazz, l’album Roamin devrait réserver d’autres belles surprises, avec toute une dreamteam aux manettes et la présence d’invités de marque, comme un certain Charlie Winston… tiens d’ailleurs, Danny Keane avec son cello sur le dos dans la brume verte de l’illustration ci-dessus…. il n’aurait pas des allures de hobo ? Suite des aventures le 28 août !

Danny Keane – “Addis” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Addis » le dernier titre de Danny Keane, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.