Dans le ciel avec Lucy, Vincent Bugozi, et quelques diamants

Oui, après notre titre pour le moins évocateur : Dans le ciel avec Lucy, Vincent Bugozi, et quelques diamants, on est bien conscient que si l’on vous dit en plus que cette histoire commence par un rêve vous allez crier au plagiat, et replonger dans votre carton poussiéreux de vieux disques vinyls à la recherche de la version originale du fameux Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, quoique si vous finissez par mettre la main dessus, elle doit valoir son pesant de cacahouettes ! Mais revenons à notre sujet ! Ici, si le rêve est éveillé, il n’est en aucun cas induit par quelconques substances psychotropes (ou alors c’est que le chanteur, Vincent Bugozi ne nous en a pas tenus informés), non, cette chanson là, « Lucy », est moins psychédélique, mais certainement plus romantique !

Romantique, soul et pop ! Oui, le chanteur tanzanien a passé tellement de temps à Londres qu’il a (presque) abandonné la flava de ses bongos, pour la saveur de bergamote et de thé de la pop british, enfin… il nous réserve tout de même par moment quelques envolées ensoleillées qui rappellent plus les plages de Misali Island et Nungwi que celles de la Tamise ! Et ce rêve, c’est celui qui est habité par cette femme belle à en mourir, et dont vous êtes fou amoureux, mais qui, elle, à force de déception amoureuse, peine à s’abandonner au plus puissant des sentiments, la haine… ah, non, l’amour ! Alors pendant tout ce rêve, Vincent Bugozi cherche à convaincre cette Lucy envoûtante de la sincérité de ses sentiments, et de lui faire comprendre que la peur de la déception ne doit pas lui faire renoncer à l’amour… romantique !

Et puis le rêve s’achève, en nous laissant un peu sur notre faim, mais avec tout de même la promesse d’y revenir dans un nouvel EP, SEBA ! The Queen, prévu pour la fin mars !

PS : Oui, on doit faire un PS à ce post, il paraît que Vincent Bugozi vit avec ces musiciens, à Londres, oui une joyeuse et musicale collocation, mais que son saxophoniste, qui occupe la chambre juste en face de la sienne, est… comment dire, un petit peu sensible aux avis sur son travail, et que Vincent s’est engagé à aller taper à sa porte et lui rapporter n’importe quel commentaire qui sera fait sur sa musique, bon ou mauvais. Alors, comme le français peut-être une langue ambiguë, qui peut-être prise dans un sens comme dans l’autre, on dira du sax sur cette chanson… qu’il était… terrible !

Vincent Bugozi – “Lucy” :

 Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Lucy » le dernier titre de l’artiste tanzanien Vincent Bugozi, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.