Avec Blinky Bill on lache rien et on continue de danser sur Bado Mapema

Oui, l’année 2020 a été dure pour tout le monde, et pour le chanteur kenyan Blinky Bill aussi… oui, il aurait pu continuer de surfer sur le succès de son dernier album solo, le très bon Everyone’s Just Winging It And Other Fly Tales, sorti il y a quelque temps maintenant chez The Garden, le joli petit jardin caché sans l’ombre de la maison Lusafrica, il aurait pu enchaîner les concerts et les tournées, il aurait aussi pu préparer un nouvel album, ou tout du moins un nouvel EP dans des circonstances plus apaisées… oui, il aurait pu se passer des tas de choses en 2020. Il en a été autrement, le coronavirus, les crises diverses et variées, l’annulation de la majorité des activités culturelles, les difficultés de circulation…

Mais pas question pour autant pour l’ancien leader de Just A Band de jeter l’éponge et de s’avouer vaincu… ah ça non ! Le coronavirus a décidé de mettre les chaises sur les tables pour nous faire comprendre qu’il faut partir ? C’est le moment de sombrer de plus belle dans le remous synthétique de basses qui semblent s’être échappées d’une expérimentation de Kid Kudi au Kenya (désolé pour les trois K), c’est le moment de se laisser prendre par l’ivresse un peu folle de l’espoir et de la bonne musique, c’est le moment de se laisser conduire sur le danceflor par les crépitements et les sifflements d’une production rudement bien menée, c’est le moment de se lever et de chanter en cœur avec Blinky Bill « Bado Mapema (Simama) ».

Il est trop tôt pour mettre un terme à la fête, il est trop tôt pour arrêter de danser ! Et c’est avec ce message de résistance et de joie que viens nous cueillir l’artiste kenyan, avec ce nouveau titre « Bado Mapema (Simama) », premier extrait de We Cut Keys 2, un nouvel EP prévu en 2021, et qui, à n’en pas douter saura surmonter l’adversité et nous faire nous lever et danser, une fois encore !

Blinky Bill – “Bado Mapema (Simama)” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Bado Mapema (Simama) » le dernier titre de l’artiste kenyan Blinky Bill, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Avec Blinky Bill on lache rien et on continue de danser sur Bado Mapema »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.