The Bongo Hop remonte son fleuve afro-colombien avec San Gabriel

Vous souvenez-vous du film, non, du chef d’œuvre, de Francis Ford Coppola, Apocalypse Now ? En pleine guerre du Vietnam, le principal protagoniste est envoyé accomplir une mission particulière au fin fond de la péninsule indochinoise, pour ce faire il remonte un fleuve, et, au fur à mesure des méandres boueux, plus il s’enfonce dans la jungle, plus il plonge dans la folie humaine. Et bien, le Bongo Hop du journaliste, globetrotteur, et musicien français Étienne Sevet… c’est la même chose ! Bon, à quelques détails prêts, et pas les moindres !

Plutôt que la folie, la vraie, celle qui ronge le cerveau et les nerfs, celle de The Bongo Hop est toute musicale, et elle s’attaquera à vos oreilles et à vos hanches ! Et pour cette descente de fleuve en cascade, ce voyage de la folie à la fête, qui mène son équipée sonore du cœur bouillonnant et afro d’une Colombie métisse aux cotes du Pacifique, Sevet a mis les bouchées doubles ! Et c’est le cas de le dire, car c’est bien un second opus de ses péripéties qui est attendu pour la fin février chez Underdog Records, Big Wax et Believe. Sobrement intitulé Satingarona Pt 2, pour faire suite à Satingarona Pt 1, ce nouveau disque réunit encore une équipe de choix, et des métissages sonores qui s’exécutent avec grooves et finesse !

Au niveau du crew, on retrouve la chanteuse d’origine camerounaise Cindy Pooch — c’est notamment elle qui ouvre cette aventure fluviale sur le premier extrait de ce nouvel album, « San Gabriel », mais nous y reviendrons — la chanteuse colombienne Nidia Góngora qui s’offre trois titres de choix sur le disque, mais aussi le MC antillais Greg Frite, le chanteur haïtien Kephny Eliacin, ou encore la chanteuse bordelaise Laurene Pierre Magnani. Autrement dit, du beau monde !

Venons-en à « San Gabriel », ce fleuve à descendre, cette initiation à Satingarona Pt. 2, c’est tout d’abord une reprise, une réorchestration du titre du même nom du groupe Buscaja, mais surtout un joli titre tout en tension, ou la gravité du propos — celui d’un peuple soumis au joug de groupes paramilitaires — finit par exploser dans une fête à la musicalité insolente, un voyage dans le voyage. Le tout illustré par les jolis images du clip réalisé par Tom Bouchet et Hugo Cohen.

The Bongo Hop – “San Gabriel” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « San Gabriel » le dernier clip de The Bongo Hop, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.