Tamikrest porte la résistance et l’espoir du Nord-Mali avec Tamotaït

Le Sahel et plus particulièrement le nord du Mali semble perdu… le constat est fait non sans amertume, mais oui, aujourd’hui, toute cette région est abandonnée à des bandes armées, des groupes djihadistes, des terroristes d’ici et d’ailleurs. Et ce qui reste encore debout entre ces Charybde et Scylla que sont l’islam radical et le trafic de drogues et d’armes, est happé par le tribalisme et des pratiques moyenâgeuses qu’on croyait disparus dans le Mali moderne. D’ailleurs le président malien, Ibrahim Boubakar Keita qui semble plus hagard à apaiser son pays qu’à choisir son nouvel avion, ou toucher ses rétrocommissions sur des commandes douteuses en est au point de vouloir ouvrir des négociations avec plusieurs des chefs terroristes qui règnent sur le nord et le centre du pays.

Dans ce grand chaos balayé par les vents et le sable du Sahara, les peuples souffrent, et la rébellion touareg d’antan qui a ouvert la boîte de Pandore en jouant avec le feu du sinistre dieu au drapeau noir a été happée par la guerre ; et pourtant quelques-uns continuent d’avoir espoir de voir un changement positif s’installer dans la région. Parmi ces rêveurs pas si doux, et, espérons, pas si utopiste se tiennent les membres du groupe Tamikrest, qui s’apprêtent à publier, Tamotaït, leur cinquième album studio chez Glitterbeat Records.

Un disque porté par les guitares et la résistance, qui emporte l’auditeur aux confins de la région de Kidal, et même au-delà, car les musiciens de Tamikrest, en exil en France, ont invité dans leur désert la chanteuse marocaine Hindi Zahra à les retrouver sur un titre, et, plus étonnant, aussi deux musiciens japonais avec leurs instruments traditionnels, le shamisen et le tonkori, a venir border « Tabsit », le dernier titre de l’album, des rayons du soleil levant

Mais outre ces invitations, le disque Tamotaït reste avant tout une vibrante pulsation rock porteuse d’espoir pour un Mali apaisé… et, là nous laisserons seuls les membres de Tamikrest à ce rêve, pour un Azawad libre.

Tamikrest – Tamotaït :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Tamotaït » le dernier album des touaregs de Tamikrest, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Tamikrest porte la résistance et l’espoir du Nord-Mali avec Tamotaït »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.