Sia Tolno “African Woman”

Cette chanteuse guinéenne, élevée entre la Sierra Leone et le Libéria, délivre une musique métisse, naviguant entre ses origines guinéenne, et des influences du highlife ghanéens, et surtout, pour ce dernier album African Woman, de l’afrobeat nigérians.

Repérée par le gabonais Pierre Akendengue, puis lauréate du prix RFI Découverte, elle sortira 4 albums, son premier album, très soul et funk, à l’age de 22 ans, ensuite Eh Sanga teinté de culture mandingue, en collaboration avec son compatriote Manfilé Kanta ;  puis My Life qui change de tonalité et adopte un son résolument afrobeat ;  et aujourd’hui African Woman

Dans ce dernier et 4ème album, elle s’entoure des meilleurs dont le grand Tony Allen, et confirme sa place de nouvelle grande voix de l’afrobeat, scène musicale pourtant dominé par la gente masculine. Au fil des mélodies entêtante de cet album au rythme cuivré, elle dénonce le fléau de la corruption en Afrique, le drame de l’immigration clandestine, ou encore s’en prend au chef de guerre, parfois malheureusement tout puissant comme l’a été Charles Taylor au Liberia.

African Police :

Laisser un commentaire