Rokia Koné et les Amazones d’Afrique se rêvent Queens le temps d’un clip

Le groupe ? Le collectif ? Le clan ? …appelons les plus simplement par leur nom, les Amazones d’Afrique, cette sororité qui a pris les armes et les instruments sont de retour pour défendre la condition africaine, autant que la condition féminine, oui, oui, comme Makeba, Francis Bebey, ou Oumou Sangaré, tiens, d’ailleurs, cette dernière était à l’origine du projet des Amazones, mais plus maintenant. Revenons aux amazones, car ces guerrières du son ont bien l’intention malgré le changement de line up et de direction artistique de continuer à défendre leurs valeurs et leur musique, sur album, sur vidéo, comme sur scène !

Elles sont de retour avec un nouveau clip “Queens”, extrait de leur contesté, et, il faut bien le dire, contestable dernier album, Amazone Power. Ne nous attardons pas trop sur les écueils malheureux de la production du disque, disons seulement que si Liam Farrell a réalisé un très beau travail au côté des agités Congolais du Bantou Mentale, ici, le Doctor L est passé un peu à côté de l’esprit séculier et singulier de la musique mandingue, et ses nappages électroniques sont trop souvent en décalage total avec les voix des chanteuses, et les combats qu’elles défendent…

Mais sur ce “Queens” qui nous intéresse aujourd’hui, l’irlandais se fait discret, et laisse la place à un esprit garage rock mandingue plutôt agréable, et à la voix de Rokia Koné qui nous propulse en plein dans une nuit bamakoise. Une ambiance encore renforcée par le visuel qui ne s’embarrasse pas de faux effets, et de paillettes inutiles, et se contente, et c’est très bien comme ça, de nous faire sillonner les rues de la capitale malienne, avant de plonger dans une nuit de show au côté de la talentueuse chanteuse et son band ; d’ailleurs, les amateurs parisiens seront contents d’apprendre que tout coronavirus mit à part, le groupe a annoncé une date de concert dans la capitale française, le 4 juin au Badaboom.

Et en attendant, il ne nous manque que les perles de condensations emportant l’étiquette d’une Castel mal déglacée avant de se laisser glisser à notre tour dans cette nuit bamakoise, guidée par Rokia Koné, guidée par ces femmes fortes, ces Amazones, ces “Queens”, à la recherche d’un peu plus d’égalité, un peu plus d’entraide, et un peu plus de reconnaissance.

Les Amazones d’Afrique – “Queens” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Queens » le dernier clip des Amazones d’Afrique, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.