R3HAB, le marocain qui fait danser la Hollande et le monde

Si vous n’êtes ni Hollandais ni Marocain, et si vous n’êtes pas versé dans les arts subtils du clubbing, vous n’avez probablement jamais entendu parler de lui, mais, il est maintenant sûr qu’il est l’une des nouvelles pointures de la scène electro-pop mondiale… de qui parle-t-on ? David Guetta ? Non, surement pas ! Benny Benassi ? Déjà ringard ! Celui dont on parle ici c’est Fadil El Ghoul (à ne pas confondre avec le Ghoula tunisien), plus connu sous son nom de scène R3HAB !

Ce jeune artiste maroco-hollandais a su se faire sa place dans sur la scène électronique hollandaise. Des premières scènes, aux premières tournées, et aux premiers millions de stream… c’est pas moins de sept années qui se sont écoulées. R3HAB, c’est une de ces carrières modernes faites de chance, mais surtout, de sueur, celle des clubs avec ses sols collants d’alcool, la transpiration qui perle sur les fronts et dans les décolletés, en somme une carrière faite à la force du crossfader !

Devenu un spécialiste des hits qui cartonnent, et des passerelles entre les genres musicaux, Fadil a bien l’intention d’inscrire son nom au panthéon des hitmakers, rejoignant ainsi ceux dont on s’est gentiment moqués en introduction ! Sur ses deux derniers titres, « BAD ! » et « This Is How We Party » en featuring avec les bouillonnantes Suédoises d’Icona Pop, R3HAB montre son gout pour les mélodies efficaces, les beats qui frappent juste, et la diversité des influences ! Tandis que « This Is How We Party », est un banger electro pop porté par l’énergie féminine des deux Suédoises, « BAD ! », lui, marqué par la voix du rappeur XXXTentacion (aujourd’hui décédé), part du côté d’un hip-hop soutenu à grand renfort de basses claquantes !

R3HAB – “BAD!” :

R3HAB – “This Is How We Party” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « BAD! » et « This Is How We Party » les dernier titres de R3HAB, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.