Et pendant ce temps… à Paris, le Sonic Protest

Tandis que nous traitons sur Djolo.net des actualités culturelles africaines et caribéennes, les actualités musicales sont nombreuses dans le reste du monde, et nous vous proposons chaque semaine, dans cette rubrique simplement intitulée « Et pendant ce temps dans le reste du monde », une sélection de ce qui nous a plus ; mais cette semaine, une fois n’est pas coutume, nous dérogeons à nos habitudes et, à l’occasion du festival Sonic Protest, et nous vous proposons une sélection tout droit tirée de leur programmation.

Le Sonic Protest c’est un festival qui existe depuis 2003, et qui se pose comme un espace de liberté et de promotion des musiques et créations sonores, singulières et originales ; qui fait la part belle aux musiques alternatives, expérimentales et autre étrangeté… Vous l’aurez compris, vous ne trouverez pas ici de mélodies faciles et sucrées, pas de groupe tout juste sorti de leurs conditionnements plastiques Warner ou Universal, mais du punk syncopé, de la musique bruitiste, du post-rock explosif, de la techno acoustique, et du folk électronique !

De cette édition 2016 du Sonic Protest (dont vous trouverez le programme ici, et les billets ici) qui se déroulera du 2 au 15 avril, à Paris et dans sa région, on notera bien sur le passage du groupe congolais Konono N° 1 (sur scène le 9 avril), mais aussi tout un tas de concerts, d’installations artistiques, visuelles et sonores, dont nous vous proposons une sélection ci-dessous !

Hans Joachim Irmler (Faust) & Jaki Liebezeit (CAN) (Allemagne)


Hans Joachim Irmler et Jaki Liebezeit, c’est deux figures cultes du krautrock allemand, respectivement le clavier de Faust, et le batteur de CAN, se retrouvent sur scène pour un duo qui expérimente une musique libérée qui se joue des distorsions, amenant le chaos à prendre la mesure d’un certain groove. (sur scène le 14 avril)

Circle (Finlande)


C’est probablement le groupe le plus fulgurant de la scène métal finlandaise, assumant les ceintures à clou et les collants fluo mieux que personne depuis Iron Maiden, ils déroulent des mètres de riffs incisifs, noyés sous des nappes bruyantes de sons et de synthés ! (sur scène le 9 avril)

Warum Joe (France)


Vétéran du punk à la française, libertaire et premier témoin de la pulsation de la rue, Warum Joe évolue à l’ombre du star-system depuis 1981, distillant leur cold punk, teinté de synth-wave consciente. (sur scène le 13 avril)

N.M.O (Espagne/Norvège)


Rencontre de la percussionniste norvégienne Morten J. Olsen, et de l’artiste sonore espagnol Rubén Patiño, au son d’une techno tressaillante et déstructurée, N.M.O se promène le long de paysage sonore chaotique, uniquement rythmé par la sourde régularité du beat. (sur scène le 2 avril)

PKN (Finlande)


Du punk, encore et toujours, qui résonne comme un doigt d’honneur à la société, et c’est le cas de le dire, PKN est composé de personnes handicapées que beaucoup préféreraient cacher derrière les murs d’établissements spécialisés (là où ils se sont rencontrés il faut dire), et pourtant, eux montent sur scène et balancent de gros riffs de guitare réguliers ; ils ont même représenté leurs pays, la Finlande, au concours de l’Eurovision 2015. (sur scène le 13 avril)

Ellen Fullman (USA)

Figure de proue de la musique minimaliste de Memphis, Elle Fullman installera son Long String Instrument, genre d’instrument géant dont les cordes pouvant être tiré sur 30 mètres vous plonge au cœur de la vibration, dans l’église Sainte Merry. (sur scène le 6 avril)

 

… n’attendez plus pour faire ce que vous voulez faire, et likez notre page facebook !!

 

Laisser un commentaire