Paris Africa, une honte de plus dans le charity-business

Il est rare que j’écrive ici un article négatif. Il y a suffisamment de sujets pour que je puisse me concentrer sur ce qui m’intéresse ; mais là quand même je dois dire que j’ai vu à la TV, quelque chose qui m’a suffisamment énervé pour que j’écrive ces quelques mots.

Il est rare de me voir, affalé sur mon canapé, la télécommande à la main, en train de zappé lentement entre les chaînes ; mais c’est ce que je faisais ce matin. Et je suis tombé, au détour d’une chaîne musicale, sur la chanson “Des Ricochets” d’un pseudo collectif intitulé Paris Africa… vous savez ce genre de collectif qui réunis une brochette de starlettes sur le déclin, avide de repasser devant une caméra, au nom d’une cause quelconque.

Dans celui-ci, qui se veut revendiquer un engagement contre la famine dans la corne de l’Afrique, on est gâté, au programme, les éternelles photos d’enfants rachitiques, sur fond de paysage désertique, une pseudo caution de l’UNICEF (dont on connait l’importance, et l’opacité des frais de fonctionnement), et, alors, toute une ribambelle de petites célébrités médiocres, Joyce Jonathan, l’ex belle fille du président français, Arielle Dombasle, la femme du pathétique, et non moins dangereux BHL (oui oui celui qui est fier d’avoir fait plonger la Libye et une partie du Sahel dans le chaos), la tête de pioche du blanc qui se pense africain Keen V, quelques anciens hasbeens notoires comme Patrick Fiori, Tina Arena, Dave, Alain Chamfort, Hélène Segara, et autres Laam et quelques nouveaux venus déjà ringards tels, Amaury Vassilli, Nyco Liliu ; et bien sûr les éternelles cautions africaines, les cubes maggi de la musique du continent, Magic System, Mokobe, Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly.

Même si je suis un peu vindicatif, il ne faudrait pas s’y tromper, je ne suis pas contre l’humanitaire, ni contre les chansons chorales… il faut un grand courage et une grande empathie pour s’engager bénévolement pour telle ou telle cause, et il y a eu de très bonnes chansons de sensibilisation, notamment pour lutter contre Ebola (à voir l’article sur le sierra-léonais Bajah) ; mais attention aux dérives, comme avec ce Paris Africa.

Et à l’adresse des chanteurs qui ont contribué à cette malheureuse entreprise : Vous voulez vraiment aider l’Afrique? Faites pressions sur les gouvernants européens qui exploitent les ressources du continent, souvent au prix du sang. Vous voulez vraiment aider l’Afrique? Faites pression sur les gouvernements qui polluent sans vergogne, faisant progressés la désertification, et le réchauffement climatique. Vous voulez aider l’Afrique? Prenez vos instruments, et votre courage à deux mains et venez faire une petite tournée par ici, là vous contribuerez au développement, vous ferez travailler des gens, et peut être même que vous apprendrez que s’il y a la guerre dans certaines zones, s’il y a la famine qui guette certaines régions, il y a aussi tellement d’autres choses, positives elle.

PS : Et il y a même des enfants gros !!

Bon, je mets le clip, un peu à contre cœur… mais apparemment, vous avez le droit de vous faire votre propre opinion !!


Collectif Paris-Africa “Des ricochets” par Warriors-In-Prod
Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur «Des Ricochets» du collectif Paris Africa, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire