Meryl, la Béni martiniquaise qui claque la scène hip-hop française

Si elle a déjà officié dans l’ombre sur quelques un des derniers hits de la scène rap française, qu’ils soient hexagonaux ou ultramarins, citons notamment « Mwaka Moon » de Kalash et Damso, et « Réseaux » de Niska, aujourd’hui la rappeuse martiniquaise Meryl passe sur le devant de la scène avec un premier clip solo, « Béni ».

Et sur ce « Béni » pas de place pour des bendos cossus du 91, ou pour des déserts lunaires, mais une plongée créole dans du trap féminin, du hip-hop qui fait la part belle aux mélodies et aux textes incisifs. Sur une instru signée par un trio constitué par Pyroman, Yungspliff & Chapo, la rappeuse martiniquaise déballe de son flow singulier, un texte qui dépeint la dureté du monde qui l’entoure, et comment elle en tire sa bénédiction.

Le clip qui accompagne le titre a été entièrement tourné en Guadeloupe, et nous en offre d’ailleurs quelques jolis plans aériens. Et tandis qu’on suit avec attention les scansions vagabondes et créoles, un brin autotuné, oui quand même faut le dire, de Meryl, le sous-titrage nous en offre la traduction en français en dessous.

En plus d’être, en l’état, un très bon titre hip-hop, ce « Béni » de Meryl, annonce aussi la nouvelle vague d’artistes femmes qui a bien l’intention de s’imposer dans le paysage antillais, comme sur la scène hip-hop francophone.

Meryl – “Béni” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Béni » le dernier clip de la rappeuse martiniquaise Meryl, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.