LITW, Afrikan Boy raconte l’occident sur un air de kora

Pour teaser son futur album, qui est attendu pour cet été, l’artiste anglais d’origine nigériane Afrikan Boy, dévoile un premier single, « LITW » (acronyme de Life In The West), qui se pourrait bien être l’une de ses œuvres les plus abouties. En cette époque de… changement, où une Europe vieillissante se ronge les sangs sur ce que doit être l’identité, s’interroge sur l’immigration et cherche à se défausser de toute responsabilité dans l’accueil des réfugiés, le rappeur anglais décide de raconter son identité, sur ce nouveau titre. Une identité complexe et multiple, qui oscille entre l’Afrique et l’Europe, une identité empreinte du parcours de ses parents, deux jeunes Nigérians fuyant la pauvreté, pour en trouver une autre, une identité bouleversée par l’amour comme par la guerre, une identité qui s’élève dans la musique et la poésie.

Et pour souligner cette poésie, Afrikan Boy choisit une orchestration bien éloignée des grosses machineries hip-hop auquel il nous a habitués sur des titres comme « Y.A.M » ou « 2PCC », « LITW » est guidé par une kora, celle de Diabel Cissokho, omniprésente tout du long de la scansion dramatique de l’artiste anglais, qui, ici, se rapproche plus que jamais de la tradition griotique ouest-africaine.

 

Afrikan Boy – “LITW” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « LITW » le dernier titre de Afrikan Boy, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire