L’instant vinyle : 40. “Papa Noël Nono” de Papa Noël

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce trente-neuvième opus, nous quittons la Tunisie (cf. l’instant vinyle n° 39), pour prendre la direction de la Republique Démocratique du Congo, et nous intéresser au disque Papa Noël Nono de Papa Noël.

Eh oui ! En cette période festive l’esprit de noël s’est glissé dans l’instant vinyle… ou, plutôt, devrais-je dire la musique de noël, car nous allons écouter un disque d’un talentueux musicien congolais, Papa Noël. De son vrai nom Antoine Nedule Monswest, Papa Noël doit son surnom au fait, simple, qu’il a vu le jour le 25 décembre 1940 ; mais aujourd’hui, on pourrait ajouter que, comme son célèbre homonyme qui se faufile avec discrétion dans nos cheminées pour déposer des cadeaux aux pieds des sapins, lui s’est faufilé dans l’histoire de la musique congolaise, déposant quelques cadeaux circulaires dans nos bacs de disques !

Ce Kinois de naissance qui a fait ses premiers pas dans la musique en 1957, au côté de Léon Bukasa, puis grâce à sa grande technicité à la guitare et à un don certain pour la composition, il s’est très vite démarqué du lot des jeunes aventuriers sonores qui parcourait alors les rues et les bars de Kinshasa. Très demandé, il a écumé les deux rives du fleuve Congo au côté des plus grands, aperçu un jour au côté des Bantous de la Capitale (dont il fut un des membres originels) à Brazzaville, puis le lendemain au sein de l’African Jazz de Joseph Kabasele à Kinshasa ; en 68, il contribue, avec un certain Sam Mangwana, à la renaissance du Vox Africa de Jean Bombenga, avant de fonder, un an plus tard, sa propre formation l’Orchestre Bamboula.

Ce n’est qu’en 1973 qu’il trouvera un peu de stabilité, en rejoignant l’un des orchestres les plus célèbres de l’histoire de la musique africaine, le Tout Puissant OK Jazz du grand maitre de la rumba, Franco Luambo Makiadi ; orchestre à qui il sera fidèle jusqu’au décès de Franco, en 1989. Enfin… fidèle… il y a eu tout de même une petite entorse à la règle en 1984, ce qui, il faut dire, nous arrange pas mal, car de cet écart est né notre disque du jour Papa Noël Nono.

Profitant d’un voyage de Franco en Europe, Papa Noël réunit les musiciens du TP.OK Jazz et un jeune chanteur prometteur, Carlito Lassa, au studio IAD de Brazzaville, et en ressort avec Papa Noël Nono, un disque de 6 titres regorgeant de petites pépites comme « Bon Samaritain » (titre qui donne d’ailleurs parfois son nom au disque, dans certaines éditions) ou encore l’excellent « Sisi ». Le succès du disque fut tel, que cela créera même une brouille, rassurez-vous passagère, entre le grand maitre Franco et Ya Nono (surnom de Papa Noël… euh deuxième surnom de Papa Noël !) ; d’ailleurs les musiciens du TP OK Jazz ne sont pas crédités sur le disque.

 

Papa Noël – Papa Noël Nono :

Tracklist :
1. Selia Zozo
2. Madiabuana
3. Bel ami
4. Bon samaritain
5. Kizungu-zungu
6. Sisi

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Papa Noël Nono de Papa Noël, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 40. “Papa Noël Nono” de Papa Noël

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.