Le jazz sud-africain de Dudu Pukwana and the Spears”

Le label Matsuli Music qui s’est spécialisé dans la recherche et la réédition de vinyls de jazz sud-africain s’apprête à faire paraître un double album qui va laisser libre cours à des cuivres joyeux, et à des pianos qui prennent le rebond du mbaqanga, un double album de Dudu Phukwana and the Spears (l’orthographe de Phukwana qui figure sur le disque est probablement erronée, car le vrai nom du musicien est Mtutuzeli Pukwana, et qu’il a toujours officié sous le nom de Dudu Pukwana) !

En fait, il faut préciser que ce n’est pas un double album qui est initialement sorti en tant que tel quel à l’époque. Avec Dudu Phukwana and the “Spears”, Matsuli Music compile le premier album du génial saxophoniste sud-africain, un disque enregistré en 1968 à Londres, et qui n’est sorti qu’en Afrique du Sud, l’année suivante, et un certain nombre d’enregistrements issus d’une autre session d’enregistrement londonienne, mais qui eux n’ont jamais, jusqu’à aujourd’hui, vu le jour.

Des sessions d’enregistrements qui marquent déjà par la qualité, et l’énergie folle, du jazz qui y est produit par Dudu et ses musiciens, et aussi, justement par la qualité de ses musiciens ! Sur ces deux disques, Dudu Pukwana et son producteur, un certain Joe Boyd, oui, oui celui-là même qui a travaillé sur les premiers albums de Pink Floyd, et qui a contribué a lancé Nick Drake et Fairport Convention, on retrouve une sacrée ribambelle de musiciens ! Allez ! Faisons un peu de namedropping, déjà on retrouve toute la crème du jazz sud-africain, du batteur Louis Moholo au pianiste Chris McGregor, en passant par Harry Miller et Joe Mogotsi des Manhattan Brothers (oui, le groupe qui a lancé Miriam Makeba). On trouve aussi des musiciens londoniens de haut rang, avec les Ghanéens et les Nigérians du groupe Osibisa, ou encore, pour que la boucle soit bouclée, les membres fondateurs du Fairport Convention, Richard Thompson et Simon Nicol !

Voilà, mais ne retenez pas forcement les noms, ne retenez pas forcement le Phukwana avec un h ou non, retenez surtout que ce disque et son complément sont vraiment à la pointe du jazz sud-africain de l’époque, et que toujours aujourd’hui ses écueils joyeux sont les bienvenus dans nos cœurs et nos oreilles ! Dudu Phukwana and the « Spears » paraît le 22 juin chez Matsuli Music !

Dudu Pukwana – Dudu Phukwana and the “Spears” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Dudu Phukwana and the “Spears” » le dernier album du pianiste et saxophoniste sud-africain Dudu Pukwana, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.