L’intrigant We Don’t Need to Be Enemies de Sabrina Bellaouel

C’est un petit EP bien curieux (et pas déplaisant autant le dire tout de suite) que la productrice franco-algérienne Sabrina Bellaouel vient de publier chez InFiné, We Don’t Need to Be Enemies. Un EP que certains aimeront étiqueter musique électronique, alors que d’autres le rangeront dans leurs bacs à disque RnB, oui, à côté de Badu, et Ichon (tiens, d’ailleurs, elle signe aussi un feat joliment nommé « Sabichon » sur le dernier album de Ichon), mais, à la vérité, il apparaît que ce We Don’t Need to Be Enemies est vraiment inclassable !

Il débute en Égypte, dans cette Égypte qui probablement n’est plus, ou en tout cas plus beaucoup, celle qui rêvait d’Afrique et de panafricanisme, celle de « Nasser ». Il commence par un tourbillon de voix qui, rêveuses, crépitent le long d’un beat… Et puis vient le moment de « La Chute », une chute du genre aérienne et vocale, un moment qui se suspend, et s’étire le long de la voix de Sabrina Bellaouel, avant de nous conduire vers le titre central de l’EP, celui qui lui donne son nom « We Don’t Need to Be Enemies ». Une longue progression clubbing, linéaire, et surtout un peu sauvage, un titre tout en tension et en contraction, oui, une parade amoureuse un peu musclée ! Et puis la vapeur envahit la piste de danse, les voix s’échappent dans le flou et se courbent sur des vibes complètement RnB et puis… clap… le titre « If » s’achève, non, sans brutalité, il s’achève au bout de 49 secondes sur un simple clap, car… car il devait finir là. Finir là pour laisser la place à ce qui est la track la plus surprenante de cet EP, « Pulse ». Un titre qui commence comme un ascenseur qui monte vers un échafaud dressé d’électronique, et se clôt sur un souffle…

Un souffle riche de 10 minutes qui nous fait passer par plusieurs émotions, plusieurs stades, plusieurs positions même pour reprendre les mots de « We Don’t Need to Be Enemies », un souffle riche, mais étrange, celui se Sabrina Bellaouel !

Sabrina Bellaouel – We Don’t Need to Be Enemies :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « We Don’t Need to Be Enemies » le dernier EP de l’artiste franco-algérienne Sabrina Bellaouel, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.