Avec Funani, Toya Delazy clique et claque dans une explosion de couleurs

La princesse zoulou de South London, Toya Delazy, est de retour avec un nouveau clip qui va vous laisser coi, vous assommer avec des beats de toutes les couleurs, et vous abandonnez sur le dancefloor, les oreilles encore fumantes, où, telle une poule décapitée, votre corps continuera à s’agiter sur le rythme fantôme… ce nouveau clip très chèrement vendu ici c’est l’explosif « Funani » !

Rythme qui fraye avec le gqom, un phrasé qui a vu s’accoupler le zulu-rap, tout cliquant et claquant qu’il est, avec la rudesse du grime britannique, une ambiance tant visuel et sonore qui nous fait découvrir tout un township sud-africain dans l’underground londonien, dans lequel on prend plaisir à se perdre. En fait ce « Funani » de Toya Delazy est un grand carnaval coloré et festif, dans lequel vous évoluez sous acide !

Citons tout de même les basses fracassantes de l’instrumentale concoctée Henry Counsell de Joy Anonymous qui plonge tout droit dans cette grande afrorave hip-hop, et le visuel de haute volée signé par un des réalisateurs les plus en vogue en Afrique du Sud, Kyle Lewis.

Toya Delazy – “Funani” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Funani » le dernier titre de la rappeuse sud-africaine Toya Delazy, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.