Fior de Bior sécurise son audience et affole le rapgame ivoirien

Tout droit sorti d’un gourbi d’Abidjan, Fior De Bior a fait un hold-up dans le rapgame ivoirien, a coupé chez ses grands frères qui décalent, et vient fracasser sa musique de jeune bandit des lyrics sur les sounds systems africains !

Nourri au cul de dindon et au bon garba ivoirien le jeune Fior De Bior retourne la scène abidjanaise avec son nouchi dressé pour le gbangban, et ses beats dont on ne sait pas trop si on doit les apparenter au coupé décalé, au kuduro, ou encore à un nouveau rythme qui va balayer l’Afrique de l’Ouest dans les prochains mois !

Après avoir tenu la scène pour quelques un de ses grands frères comme Ariel Sheney, le woody ivoirien enchaîne les succès et les clips, comme avec celui de son dernier titre, le très remuant, et très enivrant « Kpokpopouho Soualélé ». Et si les mauvaises langues diront que c’est un fou, un daiko, un insolent, un drogué… nous leur rétorquerons, oui, peut-être, mais c’est lui qui fait vibrer la jeunesse ivoirienne aujourd’hui, c’est lui qui sécurise, c’est lui qui affole le game !

Fior De Bior – “Kpokpopouho Soualélé” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Kpokpopouho Soualélé » le dernier clip de l’artiste ivoirien Fior De Bior, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.