C’était un 15 aout, l’indépendance du Congo

C’est le 15 aout 1960 que le Congo prend son indépendance. Comme beaucoup des anciennes colonies française, le Congo obtient, après referendum, le statut de république autonome, dernière étape de la décolonisation. Mais alors que les deux poids lourds de la jeune scène politique congolaise, Tchicaya et Opangault, peine à s’accorder sur l’avenir du pays, ils sont pris de court par un prêtre excentrique à l’ambition dévorante, l’abbé Fulbert Youlou.

Youlou, déjà relégué dans une église de brousse, pour des comportements jugés déplacé, adopte le costume de résistant africain, traditionaliste et mystique ; il gagne rapidement la confiance de la population, qui le porte jusqu’à la mairie de Brazza, puis au poste de ministre de l’agriculture. En 1958, il crée la surprise en devenant Premier ministre de la jeune République ; puis le 15 aout 1960 il en proclame l’indépendance. Mais son règne, encore aujourd’hui soumis à controverse, s’englue dans la corruption et le despotisme. La fulgurante ascension de Youlou, n’aura finalement eu d’égale que son déclin, car en 1963, après trois jours de vindicte populaire, il est contraint de démissionner.

Une bonne fête de l’indépendance à tous les congolais.

 

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur l’indépendance du Congo Brazza, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention “j’aime”.

 

 

1 réflexion au sujet de “C’était un 15 aout, l’indépendance du Congo”

  1. (…..)Chasseurs d’Afrique, goumiers, tabors, spahis, tirailleurs, zouaves… leurs noms résonnent pour toujours avec éclat dans nos mémoires. Combattants exemplaires, souvent héritiers de traditions guerrières immémoriales, admirables de courage, d’audace et de loyauté, ils ont été les inlassables artisans de la victoire.

    Sire, Messieurs les Présidents et Hauts représentants de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de la Mauritanie, du Sénégal, du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Bénin, du Cameroun, du Gabon, du Congo, de la République Centrafricaine, de Madagascar, des Comores, de Djibouti, les fils de vos nations ont associé leurs noms à la légende militaire de la France. Ils ont à jamais mêlé leur sang au nôtre. (…) – J. Chirac – 2004 – Toulon- hommage au débarquement du 15 aout 44.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.