Captain Planet ramène du fuji sur le dancefloor avec Oluko

Digger infatigable, fin connaisseur des musiques et des grooves d’Afrique et du monde (ce qui n’est pas un luxe lorsque l’on porte le nom de Captain Planet), remixeur de talents, l’américain Captain Planet, Charlie B. Wilder de son vrai nom, continue de faire des siennes, et à déverser des flows de grooves et de rythmes venus d’ailleurs sur les dancefloors. Aujourd’hui sa dernière lubie sonore l’a poussé à s’intéresser à une musique qui nous est chère, le fuji du Nigeria !

Dans son dernier titre « Oluko », Captain Planet détourne les lancinantes mélopées rythmiques du fuji nigérian, cette musique née de la rencontre entre les chants traditionnels islamiques du ramadan, et la magie noire de la juju music des Yoruba, pour les fusionner à des beats house finement délivrés, des basses aux claquements ronds, et le tout saupoudré de synthés et de samples en tout genre !

Et au-delà d’une musique électronique de qualité, ce « Oluko » est aussi l’heureux messager de la sortie prochaine, le 10 juillet prochain sur le label Bastard Jazz Records, de sa très prometteuse mixtape Mystery Trip Vol.II, la deuxième du genre comme l’indique la mention volume 2 !

 

Captain Planet – “Oluko” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Oluko » le dernier titre du DJ américain Captain Planet, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.