Black(s) to the Future, 2ème édition d’un festival qui se joue des normes

L’an dernier, le vaisseau afrofuturiste de Black(s) to the Future arrivait au-dessus de Paris chargé de musiques, d’art, et de réflexions en tout genre ; il a depuis atterri et pris gout au cosmopolitisme parisien. Les 16 et 17 septembre, le festival investit une fois encore la coque du Petit Bain (charmant espace de culture flottant) pour une seconde édition au caractère déjà bien trempé… et pas que dans les eaux de la Seine. Si la première édition avait taché de souligner les liens culturels et intellectuels, entre Afrique et Europe, cette seconde mouture, elle, a pour but de faire naitre l’esprit de communauté, et ceux malgré le chaos de l’urbanisme et l’omniprésence des normes.

La communauté n’est pas une propriété, un plein, un territoire à défendre et à isoler de ceux qui n’en font pas partie

Quand les organisateurs de l’évènement, c’est à dire Mawena Yehouessi et son équipe — qui sont également les responsables du très bon pôle Black(s) to the Future, car avant d’être un festival, Black(s) to the Future est un projet transmédia de réflexion sur l’art et la société — parlent de communauté, il ne s’agit pas là d’une version afro-ségrégationniste, enrobée de discrimination positive, mais plutôt une sorte d’anti-communautarisme qui tend à unir, ou en tout cas à réunir autour de la différence plutôt que sur la ressemblance. Et d’une certaine manière, ce projet afrofuturiste s’appuie plus sur le futurisme, et l’idée d’imaginer le futur commun, que sur l’afro ; d’ailleurs le festival sera également largement agrémenté de réflexion sur le multiculturalisme, le métissage, l’arabité, la marginalité, tandis qu’une des nuits sera notamment animée par une figure des soirées queer parisienne, Amina Oui.

De l’art, des performances, des ateliers, des discussions, des lives, du clubbing, de la cuisine, et bien d’autres choses, c’est la seconde édition de Black(s) to the Future, les 16 et 17 septembre au Petit Bain (Paris).

 

Avant-gout sonore du festival :

 

Programme complet du festival :

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur l’afrofuturisme de Black(s) to the Future, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime »

 

Laisser un commentaire