Harmonize se met à l’amapiano avec l’efficace Anajikosha

S’il vient de revenir du Ghana, où il travaillait sur son futur album, c’est bien du côté de l’Afrique du Sud que la superstar tanzanienne Rajab Abdul Kahali, que vous connaissez peut-être plus sous le nom de Harmonize, est parti puiser son inspiration pour sortir « Anajikosha », son premier et très efficace titre de l’année. Effectivement sur cette parution qui arrive à point nommer pour démarrer les festivités estivales (oui, c’est l’été en Afrique australe), le fer-de-lance du label Konde Records se mets, grâce à la prod de Daxo Chali, à l’amapiano !

Avec ces basses aux souffles hypnotiques, et ses pianos répétitifs et infatigables, ce genre de house électronique sud-africaine a su en l’espace de quelques mois à peine, et un un peu à l’image de ses illustres predecesseurs comme le kwaito ou le gqom, conquérir les dancefloors du monde entier, et devenir presque omniprésent dans le paysage musical africain. Ici, avec « Anajikosha », Harmonize réussit à amener un peu de bongo flava, un peu de sa langueur, un peu de ce grain de voix qui l’a rendu incontournable de Dar es-Salaam à Marrakech, de Zanzibar à São Vicente, dans l’irrépressible ivresse de l’amapiano.

Bien sûr, la sortie de ce nouveau titre est accompagnée d’un joli clip, tout de blanc vêtu, qui mélange chorégraphies habiles et plages solitaires, et fait cohabiter la tradition tanzanienne avec de gros et rutilants quads !

Harmonize – “Anajikosha” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Anajikosha » le dernier titre de l’artiste tanzanien Harmonize, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.