Entre Gambie et Allemagne, Warrior Singhateh et Sorian Flydd s’engage pour l’unité

Un peu partout dans le monde, l’on entend de plus en plus des voix s’élever pour racialiser, stigmatiser, ethniciser, diviser… et l’Europe ne déroge pas à la règle. Sans parler des pays d’Europe de l’Est obsédés par les questions de la pureté de leur race, et de leur religion depuis un moment déjà, c’est au tour maintenant des géants ouest-européens, dont l’histoire, avec la colonisation, et le brassage culturel intense sur lequel ils se sont construits, de sombrer dans la paranoïa raciste. Ainsi l’Italie ne ressent plus aucune honte à rejeter à la mer de pauvres âmes en déshérence, la France, malgré la victoire de son équipe de foot qui pourtant représente bien sa diversité, sombre elle aussi dans le racisme, l’Allemagne se déchire autour du sort de quelques migrants…

Dans ce monde divisé, le musicien allemand Sorian Flydd, et le chanteur gambien, lui-même réfugié politique en Allemagne, Warrior Singhateh, bataillent pour la promotion d’un message simple : l’unité. Et comme moyen d’expression, quel meilleur vecteur que le reggae !

Derrière les accents dancehall de leur dernier titre « Sticky Pulp », se cache une réelle volonté de porter haut et fort les valeurs du multiculturalisme, de l’échange, de la fraternité… des valeurs simples qui peuvent même peut-être paraitre parfois un peu niaises dans un monde assailli d’ironie, mais qui pourtant semble plus que jamais être la voie à suivre pour l’Europe, et le monde.

Pour ceux qui seraient soucieux de partager leur propre expérience autour des rencontres interculturelles, des réfugiés, de l’amitié entre les peuples… Sorian Flydd et Warrior Singhateh sont à votre écoute sur les réseaux sociaux, via le hashtag #unification.

 

Sorian Flydd feat. Warrior Singhateh “Sticky Pulp” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Sticky Pulp » le dernier titre de Sorian Flydd et Warrior Singhateh, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime » !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.