De “Yilibaleni” de Rus Nerwich à KWAAI, la polyvalente Kanyi Mavi détonne

Malgré que l’on puisse traduire Yilibaleni du isiXhosa, par « oublie ça », le titre du producteur sud-africain Rus Nerwich en featuring avec la MC du Cap Kanyi Mavi mérite tout de même qu’on y prête une oreille ! Des basses rondes, une orchestration avec des instruments live, et un flow incisif et d’une efficacité redoutable… que demander de mieux !

Alors certes le titre part parfois un peu dans tous les sens, on passe de la linéarité hypnotisante d’un titre afro house, où l’on se laisse porté par le claquant des basses, et par les scansions de la rappeuse, à des passages frôlant l’electro jazz, voir l’electro swing, où quelques claviers un peu trop smooth pour le genre viennent s’égarer, à des envolées de cuivres qui rappellent les fanfares tsiganes d’Europe de l’Est. Quelques petites incohérences, mais qui ne gâche pas pour autant le morceau, surtout que la brillante Kanyi surfe au-dessus de tout ça !

À noter aussi que Kanyi Mavi est à l’affiche d’une collaboration internationale qui réunit l’Afrique du Sud, donc, mais aussi la Suède et le Ghana, le projet s’appelle Kwaai, c’est du dancehall revisité et détonnant, comme vous pourrez vous en rendre compte avec leur dernier clip, « Nah Fear Dem ».

 

KWAAI – “Nah Fear Dem” :

 

Rus Nerwich ft. Kanyi Mavi – « Yilibaleni » :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Kanyi Mavi, KWAAI et Rus Nerwich, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.