Wondem, le psychédélisme éthiopien de Dexter Story

Le travail de l’artiste et producteur américain Dexter Story se caractérise de deux façons : sa capacité à se jouer des normes et des cadres, et son attrait, presque magnétique pour le continent africain. C’est donc presque naturel de le retrouver à la tête de Wondem (« frère » en amharique), projet transcontinental en forme d’album, qui va puiser son inspiration sur les plateaux d’une Éthiopie ancienne, qui a vu naitre l’homme, et le verra probablement s’éteindre, cette Éthiopie mystique qui prend sa place au côté de l’Égypte antique autant que dans les plus récentes lectures afro-américaines de la bible du mouvement rastafari.

Pour cette croisière sonore et psychédélique à la source du Nil bleu, Dexter Story s’entoure de quelques brillants camarades, notons par exemple la présence de Miguel Atwood-Ferguson, l’éthiopien Yared Teshale, l’intrigante soudanaise Alsarah, ou encore la sublime Nia Andrews. Et sur les quelque 12 titres de cette incursion fraternelle et éthiopienne, attendez-vous à être surpris. Surpris par ces harmonies occidentales se noyant sous des vagues de synthé, surpris par ces flots de jazz dévalant des gammes éthiopiennes à toute allure, surpris par cette soul anglo-saxonne qui trouve son écho en amharique… surpris par un album de très bonne facture, tout simplement !!

 

Dexter Story ft. Yared Teshale – “Lalibela” :

Dexter Story ft. Nia Andrews – “Eastern Prayer” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Wondem » le dernier album de Dexter Story, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “Wondem, le psychédélisme éthiopien de Dexter Story”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.