Waves de Aché, les petits gars de l’Ohio qui se sont mis au son cubain

Dans l’Amérique profonde, celle des armes à feu et des tartes au citron, celle des chemises à carreaux et de la poudre à canon, cette Amérique entre deux eaux, qui noie sa misère dans l’ultra capitalisme et le jus de tomates, et parfois aussi un peu dans la meth, eh bien dans cette Amérique que, de chez nous, on a vite fait de qualifier de trou à merde, de contrée archaïque peuplé de bouseux pro-trump… eh bien, dans cette Amérique là, on a parfois des surprises, comme avec les petits gars de Waves de Aché.

Une bande de petits blancs sortis de leur Ohio natal, élevés au gros son, celui du punk et du heavy metal, celui qui tabasse bien, qui, d’un coup se sont mis aux rythmes cubains, qui ont plongé la tête la première, et les instruments pas loin derrière, dans le grand bain du latin jazz. Et même sans l’aura de Cuba au-dessus d’eux, avec aucun sang portoricain qui coule dans leurs veines, et venant d’un état qui ne rime pas vraiment avec Venezuela… eh bien malgré cet handicap de départ, Waves de Aché… comment le dire simplement ? Waves de Aché c’est pas mal du tout !

Leur dernier album, Forward Motion fait donc la part belle aux rythmes cubains, au latin jazz, à la salsa, et même au jazz tout court ! On balance entre les ambiances, on se laisse prendre par le va-et-vient sensuel de la basse comme par les passes plus techniques, les vagues de piano submergent avec douceurs et grooves, les influences coltranesque comme celles du gros son dont on parlait plus haut, qui pousse le groupe à dédicacer notamment leur titre « Breaking Down the Gates » a tous ceux qui ont littéralement ou figurativement tabassé un nazi ! Vous l’aurez compris ce Forward Motion de Waves de Aché est à consommer sans modération !

Waves de Aché – Forward Motion :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Forward Motion » le dernier album du groupe de jazz afro-cubain Waves de Aché, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.