Voyage aux iles Kerkennah avec Raoudha Abdallah et son Ye Chbeba

Fidèle à elle-même, et fidèle à son pays, la Tunisie, la chanteuse Raoudha Abdallah vient de dévoiler un nouveau clip qui met en vedette une fois encore le riche patrimoine musical tunisien, celui des rues comme celui des processions, celui des mariages comme celui des palais, et, puisque c’est un clip, la beauté de la Tunisie, ou, tout du moins d’une région bien particulière, les îles Kerkennah.

Les îles Kerkennah ? Un archipel au large de Sfax, connu autant pour ses méthodes de pêches que pour la douceur de ses habitants, et aussi petit en taille qu’important dans l’histoire de la Tunisie, et cela depuis les Phéniciens ! Port important de la Méditerranée romaine, lieux d’exil d’Hannibal Barca et d’Habib Bourguiba, lieux de passage de Cesar et de Chateaubriand, lieux de naissance de Habib Achour et Farhat Hached… enfin, vous l’aurez compris le genre de lieu dont presque chaque Tunisien parle avec une petite lueur au fond de l’œil, qu’il y aille tous les ans ou y soit allé une fois il y a 10 ans, et même jamais !

Mais revenons à Raoudha Abadallah, sur ce « Ye Chbeba », chanson traditionnelle qu’elle fait sienne dans une réorchestration très rock, la chanteuse tunisienne fourre dans un vieux van façon combi Volkswagen de hippies des temps modernes, ce qu’elle trouve de bons musiciens, et part explorer les îles Kerkennah, guembri à la main !

Quelques jolis plans de drones, une montée à la Rage Against the Machine, la douceur en plus, et une flûte s’envolant vers la mer, immense, plus loin, et nous voilà complètement séduits par les îles, par la chanteuse… reste à savoir si l’on prendra notre billet pour Kerkennah, où pour le prochain concert de Raoudha Abdallah… les deux ? Et vous ?

PS : ne ratez pas le générique du clip illustré musicalement par la zokra et les tbals de La troupe folklorique de Kerkennah.

Raoudha Abdallah – “Ye Chbeba” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Ye Chbeba » le dernier clip de l’artiste tunisienne Raoudha Abdallah, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.