Voodoo In My Blood, l’oppressant clip de Young Fathers et Massive Attack

Les pionniers du trip hop britannique Massive Attack signent leur grand retour sur scène, et dans les bacs de tous les bons disquaires, avec Ritual Spirit un nouvel EP aux multiples featuring ; on y trouve le rappeur Roots Manuva, le chanteur londonien Azekel, les anciens collaborateurs du groupe Tricky et 3D, et aussi, et surtout, ce qui nous intéresse aujourd’hui, le groupe écossais Young Fathers.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore Young Fathers… (déjà aller vous jeter sur leurs derniers titres, que ce soit « Old Rock N Roll », ou « Shame », et imprégnez-vous de leurs univers en allant écouter la sélection qu’ils avaient concoctée pour NTS), c’est un trio composé de Graham Hastings, du Libérien Alloysious Massaquoi, et du rappeur d’origine nigériane Kayus Bankole, et qui à eux trois représente ce que l’on pourrait aisément appelé la new-wave of scottish hip-hop ; à mi-chemin entre le post punk arrosé d’électronique, et le rap ceinturé de rock et animé de sombres pulsions tribales.

Le titre qui réunit ces deux sommités de la musique sans frontières, c’est « Voodoo In My Blood », dont le clip vient de sortir… et putin qu’est ce que c’est oppressant ! Bon, mais oppressant ! L’esthétique froide de Massive Attack, couplé à la noirceur de Young Fathers, le tout revu et corrigé par l’œil du réalisateur Ringan Ledwidge, ça donne une vidéo glaçante, bourré de référence cinématographique en tout genre. On y voit une jeune femme blonde, interprétée par la sublime Rosamund Pike (Gone Girl) qui réalise là une performance impressionnante, s’enfoncer dans les profondeurs d’une station déserte du métro londonien (la station de Edgware Road à Londres, renommé Joe Strummer Subway, en hommage au leadeur des Clash), où elle tombera sur une intrigante sphère métallique flottante (qui n’est pas sans rappeler les orbes maléfiques de Phantasm, le film d’horreur de Don Coscarelli), qui prendra contrôle de son corps et de son esprit, la plongeant dans une terrifiante transe, transpirant de démence ; une forme d’hommage au film Possession du récemment parti réalisateur Andrzej Żuławski.

Un « Voodoo In My Blood » dont le clip qui ne fera peut-être pas l’unanimité, mais une œuvre d’art, qui s’élèvera probablement au rang des clips qui marqueront l’année… et peut-être au-delà.

 

Massive Attack ft. Young Fathers – « Voodoo In My Blood » :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur ” Voodoo In My Blood” le dernier titre de Massive Attack et Young Father, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

2 réflexions au sujet de “Voodoo In My Blood, l’oppressant clip de Young Fathers et Massive Attack”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.