“Vas te faire foutre patron” – DOOKOOM

C’est dans une Afrique du Sud sclérosé par la misère, et baignant dans une tension raciale encore bien presente, que DOOKOOM le nouveau groupe qui crée le buzz, émerge. Bien que refusant l’étiquette hip hop, le groupe crée une musique violente, avec des beats agressifs, un flow scandé en un mélange de afrikaans, d’anglais, et de sabela (un langage secret fondé dans la prison du Cap, et utilisé par les gangs).

Le groupe est constitué de Isaac Mutant – qui n’est pas un inconnu sur la scène underground sud-africaine, il a en effet dejà signé plusieurs albums, collaboré avec Die Antwoord, et même partagé une scène avec Public Enemy – du beatmaker vétéran du hip hop sud africain Human Waste, de l’émérite graphiste Spookie, de la chanteuse L i L i † H, et de Roach qui officie en tant que DJ et garde du corps.

Et effectivement, ils auront probablement besoin d’un garde du corps, après la sortie deur dernier titre, l’ultra-violent “Larney Jou Poes”, traduit de l’Afrikaans (langue dérivée du hollandais, introduite par les blancs, en Afrique du Sud) donnerait quelque chose comme “Vas te faire Foutre Patron“. Dans ce titre il prennent le partie des employés de fermes, majoritairement noir ou métis, qui encore aujourd’hui sont exploité par leurs patrons, eux, majoritairement.

Mais le titre, au parole non seulement insultante, mais incitant également à mettre le feu, à ces fermes, inquiète grandement les association afrikaaners blanches, qui ont dès à présent, déposés une plainte pour “incitation à la haine raciale“.

Le clip, mettant en scène Isaac Mutant au volant d’un tracteur, entouré d’employés de fermes, armée de pelles et de fourches, a été tourné, avec de véritables fermiers ; et il est également sous titré en français, car DOOKOOM est signé sur le label marseillais I.O.T Records.

 

“Larney Jou Poes” – DOOKOOM

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur «Larney Jou Poes» le nouveau titre de DOOKOOM, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

4 réflexions au sujet de ““Vas te faire foutre patron” – DOOKOOM

Laisser un commentaire