Tremblez les femmes, Meiway s’oppose à l’abuseur Bipoya

Tremblez les femmes, tremblez les filles, tremblez les miss, l’abuseur arrive !

C’est avec cette mise en garde adressée à la gent féminine que Meiway introduit son dernier clip, « Bipoya ». Un titre extrait de son précédent album Illimitic, et qui est inspiré de fait remontant à 2014. Car, bien évidemment, cet « abuseur » dont Meiway averti l’arrivée, n’est pas le chanteur lui-même, ceux qui connaissent cet artiste ivoirien de talent, savent que ce genre de prétention machiste de mauvais gout, qui peuvent parfois trouver leur place dans certain morceau, ne correspond pas du tout à son œuvre.

Cet abuseur, ici appelé Bipoya, n’est en réalité autre que le président du Comité Miss Cote d’Ivoire, Victor Yapobi ; personnage qui, à l’image du concours qu’il représente, jouit d’une aura… pour le moins sulfureuse. Régulièrement, les élections de miss Cote d’Ivoire suscitent de nombreux articles dans la presse nationale ivoirienne, et ce, pas seulement pour souligner la beauté des candidates ; le concours soulève régulièrement des questions de corruption en tout genre.

En 2014, Yasmine Aka, la mère d’une candidate malheureuse faisait esclandre durant la cérémonie, apostrophant Yapobi de la sorte : « Tu as abusé de moi » ; l’on ne saurait dire s’il s’agit d’un échange de faveurs sexuelles ou monétaires, concernant la mère ou la fille, mais ce qui est sur c’est que l’événement à fait le buzz et marqué les esprits… en tout cas celui de Meiway !!

Côté image, la réalisation de ce clip très coloré et dansant a été confiée à Jean Jules Porquet.

 

Meiway – “Bipoya” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Bipoya » le dernier clip du chanteur ivoirien Meiway, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire