The Silver Messengers, Carmen Souza rend un bop hommage à Horace Silver

Si beaucoup ont oublié que la légende américaine du hard bop Horace Silver était d’origine cap-verdienne (le Silver n’étant que l’anglicisation du Silva de son père), et que dans son jazz, il y a un petit quelque chose des îles sous le vent qui vient rouler sous les touches de son piano… la chanteuse Carmen Souza, elle, l’a bien en tête !

Faut dire que cette enfant d’immigrés cap-verdiens au Portugal a grandi en écoutant avec son père les musiques du pays, et que quand elle a entendu la musique d’Horace Silver pour la première fois, elle a tout de suite vu derrière la trame jazz se dessiner les contours des musiques créoles de son enfance, celle du batuque, de la saudade, et du coladeira.

Aujourd’hui, et alors que le maestro du hard bop nous a quitté il y a 5 ans, Carmen Souza entreprend de lui rendre un derrière hommage avec un disque intitulé The Silver Messengers, pour faire écho aux célèbres Jazz Messengers qui ont accompagné le maître sur un de ses albums majeurs. Alors à son tour, Carmen Souza, entourée par son acolyte de toujours, Theo Pascal à la basse, mais aussi par les percussions d’Elias Kacomanolis, et le piano de Ben Burrell, vient danser entre le Cap-Vert et l’Amérique, entre créole et hard-bop. Sa voix roule et miaule, scat et susurre, glisse et tangue, entre les rondeurs grasses de la basse, et la calvacade du piano et de la batterie… le disque fait hard, et fait bop, Horace plane, et les cotes cap-verdiennes se dessinent au loin, c’est Carmen Souza et ses Silver Messengers !

Carmen Souza – “Señor Blues” :

Carmen Souza – The Silver Messengers :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « The Silver Messengers » le dernier album de la chanteuse cap-verdienne Carmen Souza, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.