The Killing of Eugene Peeps de Bastien Keb, un mystère éthiopien plane

Curieuse affaire que ce The Killing of Eugene Peeps, le dernier disque de Bastien Keb à paraître très prochainement sur le très bon label britannique Gearbox Records… une affaire entourée de bien de mystère ! Il faut dire que le disque est, selon les dires mêmes de son auteur le guitariste et multi-instrumentiste Bastien Keb, un ode à ce cinéma italien à la croisée du policier, de l’horreur, et de l’érotisme, le giallo, mais aussi à la Nouvelle Vague française, et au cinéma policier des années 70 de manière plus générale !

Cinématographique ! Le mot est dit ! Voilà qui est le fil conducteur de cet album, The Killing of Eugene Peeps, la bande-son d’un film qui n’existe pas, et sur lequel plane cette brume de l’étrange et de la nostalgie, cette impression de vieux vinyl qui crépite, parfois même ce sentiment de cassette que l’on rembobine à l’envers… mais alors pourquoi parler de ce disque sur nos pages dédiés à l’Afrique… bonne question !

C’est qu’il y a dans ce disque un titre qui nous intéresse plus particulièrement, « Street Clams ». Enrobé par le vague et le spleen, il flotte sur ce morceau un mystère, il y a comme une ombre éthiopienne, celle de l’ethio-jazz, qui vient faire tourner la tête au funk psychédélique enivré et enivrant du morceau, il y a ces gammes pentatoniques azmari qui se jouent des ponctuations et dansent autour de la guitare et du xylophone. Une ombre que l’on croise et qui évanouis presque aussi vite dans le mystère de cet étrange album.

The Killing of Eugene Peeps est résolument cinématographique, avant-gardiste aussi. Comme dans tout bon policier, on y progresse à tâtons, on se laisse porter, on cherche à comprendre, on ne comprend pas, on a, à nouveau, une idée sur qui est le tueur, on se persuade, tout coïncide… attention au coup de théâtre, résolution de l’enquête le 9 octobre chez Gearbox Records !

Bastien Keb – “Street Clams” :

Bastien Keb – The Killing of Eugene Peeps :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « The Killing of Eugene Peep » le dernier album de Bastien Keb, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.