Tawsen, le jeune paon marocain et la vague dans le desert

Dans le dur univers de la musique urbaine, il est dur de se faire sa place… certain choisissent de rivaliser en violence, de jeter des menaces de mort contre la police ou tel journaliste, certains s’accouplent à la musique électronique et samplent des guitares congolaises, d’autres se noient dans l’autotune et l’égotrip… chacun y va de sa petite astuce pour se démarquer ! Et le rappeur et chanteur belgo-marocain Tawsen a lui aussi trouvé son chemin, mais plutôt qu’un artifice de plus, le jeune artiste a su se creuser un sillon, peut-être plus discret, mais plus profond, où il peut laisser libre court à ses fusions entre hip-hop, chanson, marocaine comme francophone, RnB, et pop urbaine… un sillon dont on commence à peine à découvrir l’ampleur !

Ainsi sur son dernier album, Al Mawja, la vague en arabe, on découvre un son et une voix douce qui vient, avec des textes pas si bêtes, qui ne se noient ni dans la moula ni dans un egotrip en mal de virilité, bercer les rivages de l’art de Tawsen. Des synthés planants empruntés à la nouvelle chanson francophone, des beats qui reste incisifs, et Tawsen qui vient déployer ses textes — des textes intimes qui parle d’amour et de quartier, de rupture et de rêve — et sa voix, comme un paon, fait la roue… ah oui, il faut préciser que Taws qui est son vrai nom de famille, veut dire paon en arabe.

Et cette roue étincelante, il vient la déployer dans un nouveau clip, celui de son titre « Habibati », et sur une terre bien singulière en investissant, non pas le quartier de San Matteo en Lombardie qui l’a vu grandir, non pas le quartier de Bruxelles où il a passé son adolescence, non pas sa ville de El Bourouj au Maroc… non, mais pas loin de cette dernière, cette terre sableuse et rocailleuse du désert Agafay, non loin de Marrakech. On part donc au pied de l’Atlas pour retrouver Tawsen chantant son « Habibati » en croisant l’air du célèbre hit de Samira Said et Cheb Mami, « Youm Wara Youm », le tout illustré dans un joli visuel réalisé par par Guillaume Doubet et Marie Brisse.

Tawsen – “Habibati” :

Tawsen – Al Mawja :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Habibati » le dernier clip de l’artiste belgo-marocain Tawsen, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Tawsen, le jeune paon marocain et la vague dans le desert »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.