Stand Up pour la star sud-soudanaise en exil, Gordon Koang

Posture fière, lunettes noires vissées sur ses yeux aveugles, et scarifications traversant son front de part en part comme le veut la coutume chez les Nuers du Soudan du Sud, le musicien Gordon Koang présente son nouvel EP, Stand Up (Clap Your Hands).

Lui, qui fut une star notable de la musique sud-soudanaise — il a déjà sorti une dizaine d’albums, et ses vidéos sur YouTube font plusieurs centaines de milliers de vues ! – a failli tout perdre avec la guerre qui ravage son pays, obligé de fuir les combats, Gordon Koang et sa famille ont du s’exiler à l’étranger. Sa femme et ses six enfants ont pu trouver refuge en Ouganda, tandis que lui est parti, là-bas, loin, en Australie. Mais, comme rien, ou disons plutôt peu de choses, arrivent à faire taire un artiste, il a continué de chanter et de jouer de son thom, un genre de lyre à 6 cordes qu’affectionne les Nuers. Et avec son cousin, Paul Biel Kueth, et quelques recrues australiennes (et pas des moindres : Stefan Blair et Liam Parsons de Good Morning, James Mannix de Peak Twins, et Paul Ceraso de Lizard Queen), il a remonté un groupe à Melbourne… mais il est dur d’imposer ses mélopées et ses rythmes issus du folklore sud-soudanais dans un pays ou Kylie Minogue et ACDC règnent en maitre !

Mais tout de même, il a réussi a attirer l’attention du patron du label Bedroom Suck Records, Joe Alexander, qui justement était en pleine interrogation pour savoir comment utiliser la musique pour se rendre utile à la société….étincelle…rencontre avec Koang…étincelle…création du label Music In Exile ! Une nouvelle structure pour assister les artistes en exil en Australie, et promouvoir la diversité australienne.

Après un premier single au début de cette année, Gordon Koang publie aujourd’hui l’EP Stand Up (Clap Your Hands). Un EP qui s’il ne se veut pas politique, laisse tout de même transparaitre les espoirs et les inquiétudes du musicien sud-soudanais. Ainsi derrière les envolées joyeuses et peut-être un peu naïves (dans le bon sens du terme) de la chanson qui donne son nom à l’EP, ainsi que le long et très appréciable « South Sudan », se cache un appel à l’unité, à revenir à des choses simples… l’amour, le rire, la joie. Tandis que sur « Asylum Seeker », Koang veut envoyer un message de soutien et appeler tous les demandeurs d’asile en Australie à garder espoir et patience.

Et si, comme nous, vous avez été séduit par les harmonies Nuers, et le style Koang qui se promène entre anglais et nuers, avec ses lunettes, ses marques rituelles et son thom… un projet d’album, Unity, est attendu pour le début d’année prochaine !!

Gordon Koang – Stand Up (Clap Your Hands) :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Stand Up (Clap Your Hands) » le nouvel EP de l’artiste sud-soudanais Gordon Koang, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.