Sotavento de Dino D’Santiago, l’EP sous le vent d’un garçon dans le vent

Quand naissez à Liverpool vous avez toutes les chances de devenir un garçon dans le vent, par contre quand naissez sur l’archipel du Cap-Vert, là, c’est plutôt un garçon sous le vent que vous risquez de devenir… enfin si vous avez quelques talents musicaux, et Dino D’Santiago, notre garçon sous le vent du jour, est plutôt bien doté de ce point de vue !

Ce natif du Cap-Vert a fait ses premières armes dans la musique du côté du Portugal, en devenant, dans les années 90, le choriste attitré de l’église du quartier, tout autant que celui de la jeune scène hip-hop lisboète… aujourd’hui quelques années plus tard, le jeune homme a affirmé son style et est devenu l’un des ambassadeurs des rythmes du Cap-Vert et même du continent. Son dernier album, Mundu Nôbu, avec sa cargaison de funana, de batuke, de kizomba électrisé, alliée à la douceur et au contrôle de la voix de Dino, a remporté un succès plus que mérité, certain clip ont même fait plusieurs millions de vues sur les plateformes appropriées.

Aujourd’hui, et après la parution d’un petit EP de remix de Mundu Nôbu, Dino D’Santiago se recentre sur le Cap-Vert et plonge encore un peu plus dans des eaux électroniques avec un nouvel EP Sotavento. Avec cinq titres qui empruntent leurs noms aux îles de l’archipel sous le vent, Brava, Mao, Fogo, Ilheus, et Santiago, le chanteur cap-verdien met le funana et le batuke à l’honneur dans une version revisitée. Avec l’aide des producteurs qui ont travaillé avec lui sur Mundu Nôbu, Nosa Apollo, Seiji, et un certain Branko (qui d’ailleurs partagera avec lui la scène parisienne de La Maroquinerie dans quelques jours), D’Santiago triture le son cap-verdien original, le fusionne avec les sonorités internationales en vogue en ce moment, l’assomme de basse façon moombathon, et en fait l’écrin idéal pour accueillir sa voix, pure !

Dino D’Santiago – Sotavento :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Sotavento » le dernier EP du chanteur cap-verdien Dino D’Santiago, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Sotavento de Dino D’Santiago, l’EP sous le vent d’un garçon dans le vent »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.