SOCIATIVA, l’écho de la samba rebelle de la Sociedade Recreativa

Il y a quelques mois, à l’occasion de la sortie du clip « Embola Pedra », on vous parlait de la Sociedade Recreativa, un projet emmené par le l’ethnomusicologue et producteur Maga Bo, et le trio franco-brésilien Forró de Rebeca, qui verse, à défaut de cachaça, un peu de bass music dans un cocktail de musiques traditionnelles afro-indigèno-brésiliennes. Bon certes, parfois ils ont un peu la main lourde sur l’électronique, mais ce n’est pas pour nous déplaire, c’est un peu comme quand votre oncle brésilien Joao vous sert une énième Caïpirinha un peu trop arrosée, et que vous faites semblant de rechigner… pour la forme !

Mais assez parlé picole, car si, à coup sûr, elle nous apporte une forme d’enivrement, la liqueur que nous propose la Sociedade Recreativa, avec leur nouvel album SOCIATIVA qui est attendu pas plus tard que le premier février chez Jarring Effects, est elle toute musicale ! Un savant mélange de styles musicaux, ceux contemporains, de la bass music, du baile funk, du reggaton, du kuduro, et autre tropical bass, et ceux ancestraux, ceux qui ont rythmé la spiritualité des indigènes avant même qu’un conquistador pointe le bout de son nez sur les côtes brésiliennes, ceux qui on fait danser les nègres arracheurs de cannes, résurgence viscérale du continent où ont les à eux même arrachés… Un mélange audacieux, puissant, et incontrôlable, qui vient exploser à la face d’un Brésil de plus en plus tenté de renouer avec ses démons, ceux de l’uniformisation blanche virile, ceux des armes et de l’autoritarisme, ceux en fait de leur nouveau président, Bolsonaro.

Outre la diversité de genres… musicaux, une mention spéciale est à attribuer à la qualité des featurings que l’on retrouve sur ce nouvel opus, SOCIATIVA. Au nombre de deux, on y retrouve cette dualité entre l’ancien et le moderne qui habite tout le disque, avec la présence d’un grand maitre du violon du nordeste brésilien, Luiz Paxaio, et celle plus… explosive de la frontwoman de Gato Preto, la chanteuse mozambicaine Gata Misteriosa. C’est d’ailleurs le titre « Coco Vem Vê », en featuring avec cette dernière que nous vous proposons de retrouver ci-dessous, en attendant la sortie officielle du disque !

Il ne vous reste plus qu’à vous servir une caïpirinha, d’adopter votre pas de samba le moins lourdaud, et de faire un doigt à Bolsonaro… ah non, de cliquer sur play ! Quoique, les deux ne sont pas incompatibles !

Sociedade Recreativa ft. Gata Misteriosa – “Coco Vem Vê” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « SOCIATIVA » le dernier disque de la Sociedade Recreativa, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.