Royal Sanké, du nouveau dans le reggae africain

Du nouveau en Guinée Conakry : la scène reggae dans ce pays, a toujours été prolifique, produisant des artistes, maintenant, mondialement connu, à l’instar de Takana Zion ou encore du grand Lyricson ; et c’est d’ailleurs ce dernier qui produit un petit groupe qui est entrain de monter, Royal Sanké.

Royal Sanké c’est un groupe qui sonne bien et qui compte bien amener un petit peu de renouveau dans le reggae africain. Un genre commençait, peut être, à agacer, avec les éternels jérémiades d’un Tiken Jah Fakoly qui sonne faux, ou encore la soupe politiquement correct d’un Alpha Blondy embourgeoisé. Mais Royal Sanké insuffle une bonne dose d’énergie, de dancehall et de convictions, dans leur musique et secoue un peu le genre.

A l’assaut des scènes de la sous région ouest africaine, ils viennent de terminer une tournée qui les a conduit sur les route de la terre du reggae et des éléphants, la Côte d’Ivoire. Et à peine rentrer, ils trouvent le temps de nous concocter un clip, qui plus est leur premier, pour le titre “Wonaraba“. Pour la réalisation de ce visuel, ils s’adjoignent les services de leur compatriotes de Bakayoko Movies, une équipe de talentueux et dynamiques jeunes vidéastes et infographistes.

En tout cas si il est une chose qui est sur, c’est que Royal Sanké, est un groupe qui en veut, et sur lequel il faudra probablement compter à l’avenir ; mais attention la concurrence est rude et les places sont chères. Il est temps maintenant d’écouter la musique, je vous laisse découvrir les images de leur tout premier clip.

 

“Wonaraba” – Royal Sanké :

 

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur “Wonaraba” le premier clip des guinéens de Royal Sanké, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention “j’aime”.

1 réflexion au sujet de “Royal Sanké, du nouveau dans le reggae africain”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.