La puissante et brutale Insomnia de Bachar Mar-Khalifé

Alors que le pianiste libanais Bachar Mar-Khalifé — est-il vraiment encore nécessaire de le présenter ? — s’apprête à sortir son nouvel album, On/Off, à la fin du mois d’octobre, il nous en présente un nouvel extrait avec le titre « Insomnia »… un titre pour le moins puissant.

Tout le titre s’articule autour d’une pulsation effrénée, un intenable battement de cœur qui cherche à s’extirper de la poitrine du pianiste, autour duquel vient danser un beat, et une voix qui plane, presque religieuse, et puis il y a ce piano. Un piano électrique martelé avec la régularité de ce battement qui fait tournoyer des ombres sur le plafond que vous fixez en cherchant le sommeil — les Néerlandais ont un mot pour ça, plafonddienst — des notes ombreuses, mais ombrageuses aussi, comme une vague furieuse, un ressac pianoté avec saturation, oui, c’est ça, on peut voir planer sur le morceau l’esprit d’un genre de Lubomyr Melnyk sous acide !

Le tout est délivré avec un clip où l’on voit le pianiste libanais travailler dans une ambiance pour le moins stroboscopique… pas étonnant qu’il peine à trouver le sommeil. Ah… si seulement on pouvait être aussi léger ! À vrai dire ce qui tient Bachar Mar-Khalifé éveillé la nuit, et ce qui tient aujourd’hui les Libanais éveillés la nuit c’est sûrement plus l’angoisse de savoir ce que le lendemain réserve, dans un pays au bord de la rupture, que quelques lumières un peu agitées.

Cette « Insomnia » de Bachar Mar-Khalifé nous tient donc en éveil de bout en bout, et, plus qu’un plafond, nous fait entrapercevoir les contours d’un album qui s’annonce… beau, et puissant !

Bachar Mar-Khalifé – “Insomnia” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Insomnia » le dernier clip de l’artiste libanais Bachar Mar-Khalife, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.