Ozferti se dore le beat sous son Solarius Gamma ethio-cosmique

Afro, hyper, méta, ethio, cyber, extra, cosmico… espace ! Peut importe le suffixe que vous choisirez, une chose et sûre c’est que le musicien et beatmaker français Ozferti a décidé sur son dernier album, dont la sortie est attendue incessamment sous peu chez Humpty Dumpty Records, de mettre en branle une de ces minérales chapelle éthiopienne taillée à même la roche (tapez Lalibela dans votre moteur de recherche, juste pour voir), et de la propulser, non pas sous d’autres cieux, ce serait là trop facile, mais carrément sous d’autres astres, dans une autre galaxie, celle de Solarius Gamma !

C’est donc un véritable space opera électronique et à l’Éthiopienne qui s’ouvre à nos oreilles, car, Ozferti, avant de s’engager dans cette aventure galactique n’a pas manqué de charger son arche sonore de tout ce qu’il a pu trouver de talent et d’âmes aventureuses, des routes d’Abyssinie aux plateaux d’Addis Abeba, des cotes érythréennes à l’arrière-pays nubien ; citons en vrac, les chœurs de The Sons of Dire Dawa, les chanteurs Ayou Nagesh, Mékidès Nigatu, Ethnénèsh Wassié, et Miki Mac, ou encore les cordes des masenqo, de Haddis Alemayehu, et de Endris Hadié.

Ainsi ce voyage qui part de la capitale éthiopienne, où le disque a en grande partie été enregistré, vient fuser dans les anneaux de Saturne, puis prend de la vitesse après un coup de pied d’Orion, pour finir sa course dans les volutes galactiques de Solarius Gamma, et sur nos platines. Et tout du long on fait le grand écart entre le grinçant des cordes éthiopiennes et le remous électroniques des prods d’Ozferti, entre les descentes de gammes azmari et les cliquetis des beats et des synthés, entre l’aspiration d’une hyper propulsion sonique et les scansions anciennes.

Un va et viens délicat, assuré à merveille par le pilote Ozferti et son équipage éthiopien… et, pour nous, une très belle découverte de cette galaxie lointaine et pourtant connectée au berceau de notre humanité, Solarius Gamma !

Ozferti – Solarius Gamma :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Solarius Gamma » le dernier disque de Ozferti, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.